Samedi 3 juin 2017. Novillada de Raso de Portillo

 

C'est sous un ciel couvert que débute cette novillada, le paseillo terminé se déclenche l'averse qui au bout du compte nous vaudra la suspension de la course après la mort du deuxième novillo. Quel dommage !! car ils étaient vraiment beaux, quelle présence en piste.

Avec le premier Mario Palacio doute et subit un désarmé à la cape avec glissade devant le taureau et un grand quite d'un de ses péons très applaudi. Poursuite du tanteo par pasitos atras.

Le novillo a pris les piques dans un grand style avec beaucoup de poder et de bravoure.

La suite fut plus compliquée. Á noter une bonne série de 3 derechazos. Mise à mort laborieuse avec deux avis et silence.

Le deuxième pour Miguel Angel Pacheco est cárdeno avec un port de tête altier, poderoso et bien armé. Rien à la cape prudente. Au cheval trois véritables piques (chute au deuxième assaut). Deux paires de banderilles.

Faena sous la pluie et piste de plus en plus dégradée et dangereuse. Quelques séries méritoires et une estocade tombée et efficace. Pétition d'oreille improductive. Vuelta du torero très applaudie.

Le Président descend en piste et après discussion avec les professionnels décide de suspendre la course. Décision sage mais dommage car deux novillos et sept piques sont des choses rares.

 

Samedi 3 juin. Corrida de Dolores Aguirre

De très bonne présentation et remarquablement armés. Deux sont très dans l'encaste de la maison avec un grand taureau, le 2, le 3 de grande noblesse, les 5 et 6 toréables avec beaucoup de présence qu'il fallait vouloir exploiter.

Paulita avec le 1 et le 4 n'a pas eu le meilleur lot et est resté un peu dans le doute. Le premier prend 3 piques et le quatrième 2 piques. Faena très approximative. Estocade tombée au 1 et descabello, au 4, 3 pinchazos et demie. Silence.

Octavio Chacon touche avec le 2 le meilleur taureau de la tarde, bien reçu à la cape (le seul de l'après midi) et qui nous a servi un grand tercio de varas : 4 piques prises avec poder et de grande pelea. Ovation au piquero. La faena est très bien menée avec de bonnes séries à droite et à gauche avant que le taureau ne commence à baisser de ton. Une entière bien portée. Une oreille méritée. Vuelta au taureau méritée elle aussi.

Avec le 5, à la cape avec détermination, le taureau remplaçant le titulaire prévu est d'un comportement réservé. Il prend 2 piques. La faena débute avec détermination pour ce taureau qu'il fallait consentir, travail de bonne facture. 3 pinchazos et demie. Salut.

Alberto Lamelas avec le 3 touche un taureau qui a commencé abanto. Reçu à la cape par une larga de rodillas et des véroniques hachées. Va au cheval deux fois. La faena débutée avec distance et sitio va aller crescendo car le taureau va faire preuve de grande noblesse et aider Alberto qui avec beaucoup de cœur va donner des passes sur les deux cornes très bien construites et dessinées avec vaillance. Las, la mise à mort fut laborieuse.

Au 6 bien reçu à la cape et donnant du chef. 2 piques. La faena se révèle encore une fois méritoire car le taureau tout en étant noble aura quelques réserves. La mort fut encore une fois laborieuse. Applaudissements de sympathie.

Après midi de TOROS agréable pour l'aficionado. Merci à Doña Isabel pour ses taureaux que nous aimons beaucoup.

 

Dimanche 4 juin Corrida concours

 

Le 1, MIURA, bien présenté et armé fait une bonne sortie et est accueilli de cape par Domingo Lopez Chavez qui fait en sorte de montrer le taureau pour un tercio de varas bien enlevé, il prend 4 piques avec des courses longues et franches, des piques prises avec poder et bravoure.

La faena sur les deux cornes va a menos le taureau se réservant et le toreor ne s'engageant pas d'où suite de ½ passes ou 1/3 de passes. Estocade tombée. Pétition mais l'oreille demandée ne sera pas accordée. Le torero fera deux vueltas sous l'ovation et bronca de gala au palco.

Le 2, Valverde, bien présenté et armé aura un comportement de bravito mais réservé et prendra 3 piques sortant seul sur les deux dernières. Accueilli de cape par Morenito de Aranda par véroniques lointaines. Bon début de faena par doblones et série de derchazos, le taureau se réservant et allant a menos. ¾ de lame tombée et 2 descabellos. Silence.

Le 3, Cuadri, est pour Michelito. Il est différent du type long et plus haut sur ses pattes. Il prend 3 piques peu poussées et sans style. Le garçon débute sa faena avec envie, le taureau allant a menos autorisant une petite faena. 2 pinchazos et ¾ de lame. Applaudissements de sympathie.

Le 4, Olivieros Irmaos, pour Domingo Lopez Chavez, un tio de 5 ans et ½ bien tassés bien présenté sera reçu de cape moyennement. Il va au cheval en brave à la première avec poder, la deuxième idem secouant le cheval. Puis le taureau change à la troisième dont il sort seul. Compliqué aux banderilles. Toreo brouillon, le taureau se rend maître du ruedo. La faena sera décousue, le torero ne s'engageant pas. Il visitera tout le ruedo. ¾ de lame. Applaudissements.

Le 5, Valdellan, pour Morenito de Aranda le plus jeune du lot sera bien reçu à la cape par quatre véroniques et la demie. Le taureau ira 4 fois au cheval bien à la première en brave, sort de la deuxième, revient pour la troisième et une quatrième en sortant seul également. Une bonne paire de banderilles, les deux autres moyennes. La afena débutée par doblones méritoires et autoritaires puis suite de derechazos et de naturelles assez lointaines le tout allant a menos. 3 pinchazos et ¾ de lame. Silence.

Le 6, Los Maños, pour Michelito est un taureau bien présenté avec port de tête altier et pitones sur le frontal ; il va donner du fil à retordre au jeune garçon. Ce taureau va livrer un bon tercio de varas la première prise en brave , la deuxième correcte, la troisième idem et la quatrième avec brio et en musique.le piquero, Gabin Rehabi est ovationné. Tercio de banderilles correct, bonnes les deux premières paires. Et après ? Tout va de travers. Le taureau, maître du jeu et de la piste, ayant compris ce qu'il n'aurait jamais dû savoir va déborder le jeune garçon qui va passer dix minutes de grand désarroi et de déception. 3 pinchazos et entière contraire en perdant les trastos à chaque voyage. (dur, dur d'être torero). Quelques sifflets.

Le taureau fera la vuelta ??? qui ne s'imposait pas. Ce taureau n'ayant pu être jugé qu'aux piques comment savoir s'il était complet?

Personnellement, je ne désigne pas un vainqueur.

 

Dimanche 4 juin Corida de Palha

Pour le retour de cet élevage à Vic Fezensac, le lot était d'une belle homogénéité, bien présenté et bien armé. Avec des taureaux de bonne caste, d'une bravoure agréable et d'une noblesse à améliorer. Lot très intéressant pour l'aficionado qui essaie de comprendre.

Alberto Aguilar avec le premier qui ira 3 fois au cheval se montrera sur la défensive et la faena sera décousue. La mise à mort sera indigeste pour le conclave avec deux metisaca lardant le taureau sur trente centimètres avec plaie béante + une estocade au même endroit caïda. Bronca et déception du garçon.

Au 4 qui prendra 2 piques et sera plus désordonné le garçon ne pourra adopter que de la défensive. Tuant mal à nouveau. Quelques sifflets.

Avec le 2 Emilio de Justo s'arrimera, le taureau prenant 2 piques en brave (la troisième avortée, le taureau est tardo à s'élancer). La faena sera animée de séries de derechazos bien construits et des naturelles bien embarquées avec une série de 3 citée de face et le pecho les pieds tanqués dans le sable. L'estocade entière très basse avec forte hémorragie n'empêchera pas l'octroi d'une oreille.

Ruben Pinar avec le 3 bien reçu à la cape et qui va aller 4 fois au cheval va effectuer une bonne faenita sans trop d'engagement. Une estocade tombée. Un descabello. Silence.

Avec le 6 reçu moyennement à la cape qui va prendre 3 piques en brave grâce au piquero qui sait le mettre en valeur. Ovation à l'homme au castoreño. La suite sera plus terne avec une faena allant a menos et de peu d'intérêt. Silence.

Emilio de Justo triomphant sort a hombros. Le mayoral fut invité à saluer à lafin.

 

Lundi 5 juin Tienta de vaches Concha Y Sierra et Valverde.

4 vaches dont deux se sont révélées assez braves ont permis aux jeunes garçons de s'exprimer en vue de la sélection pour la novillada de septembre. Attendons le verdict.

 

Lundi 5 juin Corrida d'Alcurrucen

Course très bien présentée d'âge, de poids et d'armures. Taureaux très charpentés. Braves ou bravitos et assez nobles dans l'ensemble avec le 3 très, très noble. Une bonne présence en piste.

Le 1 n°150 Cumbre Alta colorado était le taureau réservé pour l'alternative de Manolo Vanegas vêtu de bleu et or qui reçut son adversaire de cape avec bonne manière et autorité. 3 piques prises avec poder et banderilles moyennes. La cérémonie qui a vu Curro Diaz comme parrain et Juan Bautista témoin s'est déroulée de manière très sobre et le garçon ému a reçu les trastos sous une grande ovation. La faena débutée par doblones bien appuyés en gagnant le centre fut très agréable avec des séries sur les deux mains très bien dessinées et autoritaires.

Estocade entière lui vaut une oreille très fêtée et une vuelta avec le drapeau vénézuélien.

Le 2 Afanosito pour Curro Diaz fut reçu de cape par véroniques. Il prit 2 piques. Quite de Juan Bautista. La faena débutée par doblones fut très bien construite avec de bonnes séries données par le linarense qui tua d'une grande estocade tombée foudroyante. Une oreille pour lui aussi.

Le 3 Pitera pour Juan Bautista fut bien accueilli de cape par véroniques et demie. 2 piques en bravito. Ce taureau qui sera d'une noblissime charge va permettre à Juan Bautista de nous exécuter une faena de bon goût avec séries sur les 2 cornes très bien dessinées . Adornos, changements de main, on cadre pour une estocade a recibir réussie au deuxième envoi. Une oreille et vuelta fêtée.

Le 4 Maraca pour Curro Diaz se révèlera le plus compliqué ne permettant pas de voir la réception à la cape. Il prit 2 piques et la faena débutée par doblones ira a menos le taureau se réservant et jouant de sa tête mobile. Curro s'en débarrasse d'un pinchazo + entière tombée. Silence.

Le 5 Cumbrero pour Juan Bautista reçu de cape se montra plus compliqué. Il prit 2 piques. Faena bien dessinée mais plus tendue le bicho baissant de ton. ¾ de lame et salut.

Le 6 Alcachofita pour Manolo Vanegas très long à sortir des chiqueros est un très beau spécimen finement armé. Il se montre abanto pendant sa réception freinant sur la cape et donnant de la tête. Il alla 4 fois au cheval en sortant seul mais sa charge s'était rallongée. Il permet à Manolo d'exécuter une faena avec de bonnes séries conclue par 2/3 de lame. Vuelta fêtée.

 

Épilogue

Cette fera fut d'un très bon niveau dans l'ensemble. Taureaux bien présentés. De très bons tercios de varas. Mais les piques souvent mal montées et surtout pas toujours en bonne place hélas ont donné matière à discussion. Certains taureaux n'ont pas eu la lidia requise. À titre personnel je distingue le deuxième Dolorès Aguirre, le Miura de la concours (le Los Maños à la concours pour les piques).

 

                                                                        Michel Jean