1 contribution / 0 nouveau(x)
VIC 2019 (Selon moi)

VIC 2019

 

Passons vite sur la journée Vic Vaporhub….

Une novillada faiblarde, Andrès qui se fait enrhumer sur ses deux toritos, et Dorian Canton qui triomphe (au royaume des aveugles les borgnes sont rois) je suis très inquiet pour son alternative à Bayonne, dont il se dit que le rabattage du public local à coups de billets pas très cher, lui ferait triomphe….passera-t-il les Pyrénées par la suite??? 

Un conseil que ce garçon intelligent et plein de bonne volonté, au bagage novillero abouti ne peut ignorer, qu’il regarde par dessus son épaule et discute avec….. Mathieu Guillon…..il devrait comprendre.

Image du jour, le croc en Jambe de Dorian au toro, ou les deux se retrouvent à terre, ça mérite une oreille ? Au foot ce genre de geste c’est carton Jaune….

L’après-midi une course commune, comme on en voit partout, certes fins et armés, mais sans pattes, sans cul et sans âme….un palco, petit doigt sur la couture, oreille oreille triomphe de pacotille…pas dans le tamano de VIC  en tous les cas il suffisait de voir les journées qui ont suivi…de quoi faire choper un rhume de cerveau aux anges de la télé à Marseille….Chacon l’ombre de lui-même déjà à Madrid…est-il cramé ???

Allez passons sur cette CEBADA GOGO. 

A Peine trois quart d’arène…(les bus pour Dufau???) Que le club taurin réfléchisse…ses vrais abonnés veulent des journées comme les suivantes, pas de la vulgarité loco locale…et en plus….ça se voit…

 

Allez on attaque la véritable féria…

 

Jour De toro

 

Corrida concours

 

Dans la série je ne me fais que des amis..Rafaellillo demeure pour moi un escroc des corridas dures, certes on peut le comprendre quand on se fade les mêmes toros durs tout une année…mais je le répète il triche….fait du cinéma, et pire il a gâché cette corrida concours en exécutant à la pique et aux leurres ses deux toros…en fracassant le Pages Mailhan sur les planches, bref, une concours sert à mettre en valeur ses toros….de ceux-là on ne saura rien de plus…et les fausses excuses murmurées à sa sortie n’apportent rien à sa gloire…

Que les montois se rassurent La Quinta va bien….un excellent toro aux trois tiers…comme on en voit pas au Moun…celui-là demandait papiers, origines, et laisser passer.

Presque six ans tout de même.. 

Exigeant, la Lidia émérite de Lopez Chaves permit de le mettre en lumière, Tito Sandoval fut énorme de courage et de métier…Matablanca luttera jusque la puntilla, un magnifique toro vainqueur sans aucun doute…

 

J’avais aussi six ans, mon père m’emmena avec l’un des découvreurs visiter la grotte de Lascaux déjà fermée au public à l’époque…la claque…et je vous promet que sur l’un des murs, il y avait ce Partido de résina sorti en troisième….Ou l’on se prend à regretter que Alberto n’ait pas fait escrime comme sport, car si il tue correctement, je suis certain qu’il y a concurrence entre ce Partido et Le La Quinta…Ceci étant dit l’idole Vicoise nous a gratifié d’une toreria que nous ne lui connaissions pas…

 

Le reste ira a menos, mais avec de l’intérêt, une superbe concours très discutée au moment de l’assiette, avec pensée pour Denis…

 

Les hordes barbares

 

Un toro qui s’arrête et ne charge pas lorsqu’il est encasté, c’est comme être assis sur une chaise, attaché, une grenade dégoupillée sous le fondement…

Les trois premiers toro de la veuve n’aiment pas le Gers, ils s’y emmerdent copieusement et comme ils s’emm….ils emm…aussi les autres…dans ce cas il faut se référer au maestro, voir comment il joue sa partition, une Porta Gayola hasardeuse..et des piques dramatiques, voilà, il aurait fallu…du métier...mais avec des Si…hein?

L’armée légale n’ayant pas eu gain de cause…les anges noirs de la Veuve sortent en piste…des voyous, assassins, sans vergogne, sans pitié…tu me tues ou je tue.

Les trois membres des escadrons de la mort nous font frissonner, ne pas se tromper, ne pas respirer...juste se battre.

Pacheco…ce Héros…et ses deux companeros, n’ont pas démérités sur leurs seconds, mais Pacheco s’est croisé, et a toréé sur la main gauche comme à droite, il prend la rouste, tourne sur la corne, appelle un prêtre, murmure dans l’oreille de la Macarena quelques mots, appelle le Juli, Manzanares, et consort, les prend par la main, les assoit là, prend l’estoc et se lance…c’est Bayard, la lame est droit devant, un coup de feu en acier…cette oreille, celle- là est une oreille véritable, Présidence très avisée et intelligente.

Fin d’une grande journée de toros…Les barbares vaincus, Pacheco signe une extension de territoire…demain sera un autre jour.

 

Pedraza d’un jour, Pedraza de toujours..

 

Le CTV doit remercier Madrid, leur choix d’avoir pris les toros les plus lourds a permis à Vic sans doute d’avoir un lot adapté (sauf le maigrichon aux cornes de zébu..blessé et remplacé) et donc bravo pour ce choix là amis Vicois.

Je répète que je ne considère pas les Pedraza comme du « toro toro, » on en parle souvent avec mes amis…en revanche encastés, ce sont des toros de trois tiers si on ne les massacre pas à la pique s’entend, 

 ils vont avec allégresse au cheval…même si avec les chevaux du jour on a pu voir que la bravoure n’est peut être pas celle que l’on croit…j’y reviendrai…la course fut longue et intéressante, Pacheco n’avait plus de jus et fut sincère tout de même…Le Petit Del Alamo, que j’aime bien, pourtant fut complètement aspiré par ses deux opposants..c’était Alien dans le ruedo….Daniel Luque fut le héros du jour, avec une première oreille

Contestable et contestée…trois passes à gauche…tour de piste ultra rapide…et une seconde totalement méritée et fêtée comme il se doit…le lot homogène allègre, encasté, même si les sorties du peto seuls montraient les limites de la plupart à l’exception du Troisième….une jolie après midi, pour nous…une sérieuse pour les toreros du jour…

Présidence incohérente, voire plus....

 

CHF