EXTRAIT D'UNE CHRONIQUE INTITULÉE LES TROIS LEURRES DE LA CORRIDA DEUX POUR LE TAUREAU, UN POUR L'AFICIONADO

Publiée sur le site de : Terres Taurines, le 4.12.2005 et dans : En Traje Velazqueño, n° 12 - janvier 2006

.....Et voilà que l'Andalousie se propose d'adopter un règlement spécifique pour les spectacles taurins ; l'une de ses dispositions concerne la dimension des piques et certains s'en réjouissent parce que les blessures subies par les taureaux seront moins importantes. Quelle naïveté : la réduction serait de 3 mm pour chaque arête de la pyramide et de 5 mm pour la hauteur du butoir, sans modification de la forme de celui-ci selon ce qui est annoncé.

.....Ceci nous donne les dimensions suivantes :

- arêtes de la pyramide 29 - 3 = 26 mm ...................................et de ce fait, la hauteur de la pyramide devient. 24,55 mm - hauteur du butoir 60 - 5 mm = ....................................................... 55,00 mm d'où une hauteur totale de la pointe de la pyramide jusqu'à la croisette de 79,55 mm

.....Reprenons maintenant les valeurs qui multiplient les profondeurs de pénétration, selon les observatioins précédentes ; avec cette nouvelle pique "andalouse" la pénétration ira de 13,20 à quelque 31 cm. Cela reste excessif, surtout si l'on pique hors du morrillo, comme c'est quasi systématiquement le cas.

* * *

.....Selon les REST de 1992 et 1996, le poids maximum du cheval est de 650 kg et celui du peto de 30. Le poids de la selle et celui de la bride ne sont pas réglementés, mais considérant le poids moyen d'une selle vaquera et de sa bride, on peut estimer qu'elles totalisent au moins 15 kg. Pour le cheval complètement harnaché, cela donne un poids maximum de 650 + 30 + 15 = 695 kg.

.....Dans le projet de nouveau règlement andalou, il y a deux autres modifications relatives au premier tiers :

- le caparaçon est allégé de 5 kg ce qui le ramène à 25 kg(1) ; - le poids du cheval "habillé" est diminué de 50 kg, ce qui correspond à 645 kg(2) .

.....Cet allègement peut-il contribuer à diminuer l'importance des blessures provoquées par la pique ? On ne voit pas comment et en quoi ; sans doute ne faut-il voir là que le désir de promulguer des dispositions différentes de celles du gouvernement central, ou de jeter de la poudre aux yeux…

MARC ROUMENGOU Août 2005

______________________ (1) Selon l'art. 65 du REST du 2 février 1996, le poids maximum du peto est de 30 kg. (2) Le poid vif est donc 605 kg mais ce qui compte c'est le poids total du cheval complètement harnaché.