Du 15 janvier 2007 en bas de page au 16 avril 2007 en haut

 

Le lundi 16 avril 2007, au lendemain de la date butoir, nous avons eu le plaisir de lire sur le site du parlement européen le résultat suivant :

1 result(s) found for "6th term, Lapsed, P6_DCL(2007)*, Evans Robert"Lapsed Authors : Robert Evans, Mojca Drcar Murko, Gitte Seeberg, Carl Schlyter on the EU-wide ban on bullfighting Date opened : 15/01/2007 Lapse date : 15/04/2007 Number of signatories : 206 - 15/04/2007

Ainsi la déclaration écrite 002/2007 n'a recueilli que 206 signatures parmi les 792 députés européens. Autrement dit, 74% des députés européens ne souhaitent pas que l'Europe légifère pour interdire les corridas de toros considérant que les entités nationales restent souveraines en la matière.

Cette issue était peut-être prévisible mais nous pouvons nous réjouir d'être intevenu massivement dans le débat. Nous avons montré notre unité et créé un heureux précédent. Nous remercions tous ceux qui se sont mobilisés le 4 février à Samadet et tous ceux, aficionados Français ou Espagnols qui nous pont rejoint, vous tous qui avez adressé des mails et des lettres aux eurodéputés.

Nous remercions aussi tous les députés qui ont pris le soin de nous répondre et dont nous conserverons un précieux échantillonnage ci-dessous.

Toutefois attention ! Les hostilités ne sont pas terminées, nous avons gagné cette bataille mais il y en aura d'autres.

Les antis et autres animalitaires ne désarmeront pas et continueront à nous pilonner sur tous les fronts.

Il nous appartient maintenant de rester unis et de témoigner ensemble de notre attachement à notre fête taurine, de montrer que nous sommes des hommes et des femmes raisonnables, responsables, tout à fait heureux et fiers d'aimer les toros et pas du tout les caricatures perverses et sanguinaires que décrivent les adversaires de la corrida.

Nous, signataires de l'appel de Samadet, devons prendre pour nouvel objectif de lancer de vastes opérations de communication en direction du grand public !

 

 

Bronca pour les anti-corridas !

Le député Guy Bono, originaire de Saint-Martin de Crau , a publié le16 avril, le communiqué de presse ci-dessous et en fait parvenir une copie à un aficionado ami. Nous la reproduisons ci-après.

 

 

Vous trouverez, ci-dessous, les réponses des eurodéputés aux défenseurs de la corrida, dans l'ordre où elles nous sont parvenues ou nous parviennent. Il faut savoir que dès avant l'Appel de Samadet, courant janvier, des présidents de clubs ou des particuliers avaient déjà envoyé des missives aux parlementaires européens préparant ainsi ce bel élan de tous les taurins le 4 février à Samadet. Quand le même message a été adressé plusieurs fois à des destinataires différents nous le signalons. Nous invitons expressément tous ceux , personnes morales ou physiques, qui ont reçu ou recevraient des réponses, favorables ou défavorables, de nous les communiquer ( Webmaster de la FSTF) afin que nous puissions les regrouper ici. Cette page constituera une précieuse archive. Merci par avance !
Chronologie de bas en haut :

Favorable à la corrida

Nous sommes heureux de reproduire la lettre qu'Anne Laperrouze, Député Européen et Maire de Puylaurens (81), vient d'adresser à Jean-Jacques Dhomps.

Anne Laperrouze Groupe Alliance des démocrates et des libéraux pour l'Europe France

 

 

 

Bien qu'hostile aux corridas, il ne signera pas la déclaration ! Ceci conforte la position de ceux qui respectent le principe de subsidiarité.

De Graham Booth à un aficionado

Graham BOOTH

Groupe Indépendance/Démocratie Royaume-Uni

Vendredi 2 mars 2007 *Dear Mr ...,

Thank you for writing to me concerning written declaration 0002/2007, calling for an EU-wide ban on bullfighting. I think it is an appalling practice.

The UK Independence Party believes that it is for individual nation states to decide on their own affairs, and therefore it is for Spain and Portugal to determine what goes on in their own countries.

I can only hope that those countries do follow the UK's lead in banning such practices, but just as we disapprove of the EU's interference in British affairs, so we would argue the case for the national sovereignties of Spain and Portugal.

We also need to remember that written declarations have no legislative value whatsoever.

Yours sincerely

Graham Booth MEP mrgrahambooth@aol.com

Cher Monsieur ...,

Merci de m'avoir écrit au sujet de la déclaration écrite 0002/2007, proposant une interdiction de la tauromachie dans l'Europe entière. La tauromachie est, je pense, une pratique effroyable. Le parti " UK independence " croit qu'il appartient aux différents états-nations de conduire leurs propres affaires, et c'est donc à l'Espagne et au Portugal de déterminer ce qui convient dans leurs propres pays. Je peux seulement espérer que ces pays suivent l'exemple du Royaume Uni en interdisant de telles pratiques, mais, de la même manière que nous désapprouvons l'interférence de l'Eu dans des affaires britanniques, nous respecterions celles qui sont de la souveraineté de l'Espagne et du Portugal.

Nous devons aussi rappeler que les déclarations écrites n'ont aucune valeur législative quelconque.

Sincèrement votre Graham Booth MEP

 

Favorable à la corrida

Remarquable lettre d'Íñigo Mendéz de Vigo qui ne manquera pas de faire du bruit ! Ou comment Mme Gitte Seeberg se fait "remonter les bretelles" De Íñigo Méndez de Vigo à une remarquable aficionada qui a enrichi cette liste par les très nombreuses réponses qu'elle a reçues et qu'elle nous a transmises

Íñigo MÉNDEZ DE VIGO Groupe du Parti populaire européen (Démocrates-chrétiens) et des Démocrates européens Espagne

mercredi 28 février 2007 19:35

*Estimada Sra. ...

Adjunto le envío una carta que he enviado a la Sra. Seeberg, firmante de la declaración escrita 02/2007, que espero sea de su interés. Afectuosamente: Iñigo Méndez de Vigo

*Chère Madame, Je vous joins copie d'une lettre que j'ai envoyée à Mme Seeberg, signataire de la déclaration écrite 02/2007, qui, je l'espère, retiendra votre intérêt. Affectueusement Iñigo Méndez de Vigo

La même réponse a été faite le 2 mars à un aficionado

Pour avoir accès au texte de cette lettre :

Version originale en espagnol Traduction d'André Viard publiée dans "Terres Taurines"

Il n'est pas inutile de rappeler le Curriculum Vitae de l'Exco Señor Iñigo Méndez de Vigo y Montojo :

- Maîtrise de droit (Université Complutense de Madrid, 1978). - Juriste aux Cortes (1981). - Professeur de droit constitutionnel (Université Complutense de Madrid, 1981-1984). - Professeur de droit communautaire (1989-1991). - Titulaire de la chaire Jean Monnet des institutions européennes (Université Complutense de Madrid, 1999-2004). - Professeur Jean Monnet ad honorem (2004). - Membre du comité national de discipline du PP (1990-1993); - Membre du comité directeur national du PP (depuis 1992); - Membre de la commission permanente du PP (1996-1999). - Député au Parlement européen (depuis 1992). - Vice-président de la commission des affaires institutionnelles (1994-1996). - Coordinateur du PPE auprès de la commission des affaires institutionnelles (depuis 1996). - Président de la délégation du Parlement européen à la Convention chargée d'élaborer la Charte des droits fondamentaux (1999-2000). - Président de la délégation du PE à la Convention européenne (2002-2003). - Représentant du PE à la Conférence intergouvernementale (CIG) (2003). - Auteur d'ouvrages et d'articles sur les questions européennes. - Prix Salvador de Madariaga de journalisme (1999). - Médaille d'or de la Fondation du Mérite européen (2002).

 

 

Daniel Hannan comble sous nos messages de gratitude, laissons-le maintenant agir en silence pour l'intérêt des aficionados dont il est l'un des meilleurs représentants au parlement Européen. Quand il y aura du concret, il ne manquera pas de nous le faire savoir.

De l'assistante de Daniel Hannan au même excellent aficionado (voir ci-dessous message du 14 févier) :

Favorable à la corrida

Daniel HANNAN Groupe du Parti populaire européen (Démocrates-chrétiens) et des Démocrates européens Royaume-Uni

Monday, February 26, 2007 8:51 AM

*Dear Esteban,

Could you please be so kind as to remove Mr Hannan's letter from the website - we are receiving an incredible number of emails on this!!

Many thanks. Best wishes. Rebecca Hilton Assistant to Daniel Hannan MEP

* Cher Esteban,

Pourriez-vous être assez aimable pour enlever la lettre de Mr Hannan sur le website - nous somme submergé sous un nombre icroyable de mails à son sujet.. Grands merci. Cordialement. Rebecca Hilton Assistante de Daniel Hannan MEP

Nous n'enlevons pas ses encourageantes lettres mais nous effaçons son adresse électronique. Puissent les anti-taurins observer la même discrétion ! Pour nous, nous attendrons de le rencontrer dans une de nos plazas, pour le féliciter, le remercier, et lui donner l'abrazo.

 

Abolitionniste

De Ana Maria Gomes à un aficionado :

Ana Maria GOMES Groupe socialiste au Parlement européen Portugal

Thursday, February 15, 2007 5:24 PM

Dear Sir,

Thank you for your email.

I believe that bullfighting is a cultural tradition in Portugal. But I am against the suffering and murder of bulls and a practice that, in my opinion, includes barbaric aspects. I would rather sign a declaration defending bullfighting as a cultural practice and, at the same time, ensuring the necessary measures to avoid animal suffering. This would be a compromise solution. But this, unfortunately, is not on the table. I have to choose between those who defend bullfighting in its present format and animal rights activists who are against bullfighting. I chose to be with the latter. Because those who defend bullfighting have had many years to take the necessary precautions to avoid animal suffering and to put an end to bullfighting as public torture shows. They have not yet done so. Therefore, I have signed the Written Declaration 0002/2007. Best regards, Ana Gomes anamaria.gomes@europarl.europa.eu

*Cher Monsieur Merci pour votre email. Je crois que la tauromachie est une tradition culturelle au Portugal. Mais je suis contre la douleur et le meurtre des taureaux et une pratique qui, à mon avis, inclut des aspects barbares. Je signerais plutôt une une déclaration défendant la tauromachie en tant qu'une pratique culturelle et, en même temps, assurant les mesures nécessaires pour éviter la douleur animale. Ce serait une solution de compromis. Mais, malheureusement, ce n'est pas proposé. Je dois choisir entre ceux qui défendent la tauromachie dans sa forme actuelle et les activistes des droits des animaux qui sont contre la tauromachie. J'ai choisi d'être avec ces derniers. Puisque ceux qui défendent la tauromachie ont eu beaucoup d'années pour prendre les précautions nécessaires pour éviter la douleur de l'animal et pour mettre un terme à des courses de taureaux qui sont des spectacles de torture publics. Ils ne l'ont pourtant pas fait. Par conséquent, j'ai signé la déclaration écrite 0002/2007.

Si Mme Gones croit nous impressionner en nous faisant part de ses hésitations cornéliennes avant de conclure en moralisatrice mère-fouettard, elle se met le doigt dans l'oeil ! Elle ne comprend manifestement rien ! Dire que des gens de cet acabit peuvent influer sur le sort de l'Europe ! La même réponse a été faite :

le 16 février à la Représentante d'un club taurin aveyronnais

le 20 février à une aficionada

le 2 mars à un aficionado

 

 

Favorable à la corrida

De Robert Navarro au président d'une association :

Robert NAVARRO Groupe socialiste au Parlement européen France

Message du 15/02/07 12:15

Monsieur,

J'ai bien reçu votre courriel concernant la déclaration écrite 0002/2007 sur l'interdiction des corridas dans l'ensemble de l'Union Européenne et je vous remercie de m'avoir fait part de votre avis. Je tenais à vous informer que je ne signerais pas cette déclaration. Je considère en effet que ce n'est pas à l'Union Européenne de statuer sur cette question. Je pense plutôt qu'il appartient aux populations locales de se prononcer sur ce sujet, à partir du moment où cela touche à leurs traditions et à leur mode de vie. Je vous prie d'agréer, monsieur, l'expression de mes salutations distinguées. Robert NAVARRO Parlement européen Rue Wiertz, 13G309 1047 Bruxelles Tel:+32 2 283 74 21 Fax:+32 2 284 94 21 robert.navarro@europarl.europa.eu La même réponse a été faite :

le 15 février à la Représentante d'un club taurin aveyronnais

le 12 mars à une aficionada

 

Favorable à la corrida

Un message particulièrement encourageant !

De Daniel Hannan à un excellent aficionado :

Daniel HANNAN Groupe du Parti populaire européen (Démocrates-chrétiens) et des Démocrates européens Royaume-Uni

Wednesday, February 14, 2007 11:41 AM

*Dear Esteban,

What a pleasure to receive your email.

After hundreds of semi-literate anti-taurines, it is a delight to come across such a reasonable and well argued petition. You can rest assured of my support: I am an aficionado and a member of the Club Taurino de Londres. I am a particular fan of French corridas: I attend the ferias in Arles, Nîmes and Béziers most years, and have also watched corridas in Dax, Bayonne, Ceret and Mont-de-Marsan. I think the fiesta is enjoying its second golden age, and nowhere more than in France.

Please encourage your friends to lobby other MEPs. We are, as I say, being bombarded by the other side. I emailed a copy of the resolution to burladerodos.com, and suggested that they invite their readers to write in, but nothing has happened so far.

Just one controversial thougfht. Would it be such a disaster if the subsidies were to be terminated? I can't help feeling that they encourage over-breeding, and so weaken the blood of fighting herd.

Anyway, keep up the good work.

Saludos,

Daniel Hannan

*Traduction a peu près fidèle : Cher Esteban, Quel plaisir de recevoir votre email. Après avoir encaissé ceux de centaines d'anti-taurins à peu près incultes, c'est un délice de tomber sur une pétition si raisonnable et bien argumentée. Vous pouvez être assuré de mon appui : Je suis aficionado, membre du club Taurin de Londres. Je suis, pour ma part, un fan des corridas françaises : J'assiste aux ferias d'Arles, Nîmes et Béziers pratiquement chaque année et j'ai également assisté à des corridas à Dax, Bayonne, Céret et Mont-De-Marsan. Je pense que la fiesta jouit de son deuxième âge d'or et nulle part ailleurs plus qu'en France. Veuillez encourager vos amis à poursuivre leur lobbying sur les Membres du Parlement Européen. Nous sommes, comme je l'ai dit, bombardés par l'autre côté. J'ai adressé par courriel une copie de la résolution à Burladerodos.com et ai proposé qu'ils invitent leurs lecteurs à adresser, eux aussi, des messages aux eurodéputés, mais rien ne s'est produit jusqu'ici. Juste un point qui peut être controversé. Serait-ce un tel désastre si les subventions (aux éleveurs) devaient être supprimées ? Je ne peux m'empêcher de penser qu'elles encouragent une surproduction de bêtes, et qu'ainsi le sang du troupeau de combat est affaibli. Quoi qu'il en soit, poursuivez votre bon travail. Saludos, Daniel Hannan

Ce très important message du député Anglais, Daniel Hamman, conforte tout à fait ce que nous pensions et ne cessons de proclamer :

1) Le lobby anti-corrida submerge les responsables politiques nationaux ou européens de messages à peu près nuls mais qui impressionnent.

2) Nous somme encouragés à nous faire entendre nous aussi, notre cause est excellente à défendre.

2) Par son rayonnement notre fiesta brava déborde les régions où certains voudraient la cadenasser étroitement, jusqu'à l'étouffer. Ils refusent d'admettre que ce flamboyant élément d'une diversité culturelle prend une dimension universelle. Nous devons inviter, non seulement les taurins de Londres, mais aussi les Allemands, les Suédois, les Italiens, les Russes, ceux des USA, de la Chine et du Japon à nous rejoindre pour que nous défendions tous ensemble la culture taurine, culture vivante qui fait aujourd'hui partie du patrimoine de l'humanité..

Les subventions aux éleveurs nous paraissent de prime abord indispensables à leur économie. Aussi, nous confions par courriel adressé, ce jour 14 févier, à Mme Francine Yonnet Présidente de l'Association des Eleveurs Français de Taureaux de Combat le soin de répondre à la respectable interrogation de Mr Daniel Hannan à propos de ces subventions. Mieux que quiconque elle saura lui expliquer leur nécessité et le rassurera quant à leurs éventuels effets sur la qualité du bétail brave.

 

 

Abolitionniste

De Mogens NJ. Camre au collectif "Appel de Samadet" :

Mogens N.J. CAMRE Groupe Union pour l'Europe des Nations Danemark

Mardi 13/02/2007 11:27

*Dear Sir, Anyone who wants to join the EU should accept that the decent part of the EU is against cruelty to animals. Sincerely yours,

Mogens N.J. Camre MEP mogensn.j.camre@europarl.europa.eu

Nous remercipons Mr Camre de sa franche réponse. Il est de ces "bien pensants" qui s'arrogent le monopole de situer "the decent part". Rien n'interdit de lui faire savoir que nous ne partageons pas la même décence.

*Cher Monsieur, N'importe qui qui veut joindre l'EU devrait accepter que la partie décente de l'EU est contre la cruauté aux animaux. Bien à vous,

 

Favorable à la corrida

De Jacques Toubon à un aficionado :

Jacques TOUBON Groupe du Parti populaire européen (Démocrates-chrétiens) et des Démocrates européens France

jeudi 8 février 2007 13:51

Monsieur,

Je suis hostile à l'interdiction de la corrida que certains parlementaires européens réclament et je suis favorable au maintien des traditions taurines locales en France. Bien à vous,

Jacques TOUBON

 

Abolitionniste

De Gérard Onesta au collectif "Appel de Samadet" :

Gérard ONESTA Groupe des Verts/Alliance libre européenne France

Merci à Monsieur Onesta de nous avoir répondu sans ambiguiié et en toute franchise qu'il ne partage pas notre point de vue ce qui est tout à fait son droit.

Il nous a confirmé que "cette action émane en grande partie du Groupe parlementaire Vert du Parlement européen" et qu'il soutient donc la résolution écrite.

Ceci induit que, sur cette question, le groupe des eurodéputés Verts adopte une attitude tout à fait monolithique.

 

Favorable à la corrida

De Françoise CASTEX au collectif "Appel de Samadet" : France

Françoise Castex, député européenne dans la région du Grand sud-ouest (Aquitaine, Languedoc Roussillon Midi Pyrénées) : " Je souhaite vous informer de l'objectif et de la procédure d'une déclaration écrite. Une déclaration écrite a pour objet de lancer le débat sur un sujet qui entre dans les compétences de l'Union ainsi il ne s'agit en aucun cas d'un texte qui puisse avoir des conséquences d'un point de vue législatif. Pour être adoptée officiellement par le Parlement européen, une déclaration écrite doit recueillir les signatures de la majorité des membres du Parlement européen avant sa date d'échéance. Dans le cas inverse, elle est considérée comme caduque donc nulle. Par ailleurs, son adoption n'a pour seule conséquence que de proposer d'ouvrir le débat sur le thème proposé. La déclaration écrite relative à l'interdiction des corridas a été déposée le 15 janvier 2007, sa date d'échéance est le 15 avril 2007. Concrètement, pour que cette déclaration écrite soit adoptée, il faudra qu'elle recueille avant la date butoir du 15 avril 2007 les signatures de la moitié + une signature des 785 parlementaires européens soit 393 députés. Sachant qu'elle n'a actuellement recueilli que 22 signatures, il est très probable que cette déclaration soit rendue caduque." Françoise Castexne signera pas cette déclaration écrite dont elle ne partage aucune des allégations. Elle indique par ailleurs : "que les attentes des citoyens européens à l'égard des institutions européennes méritent que l'activité parlementaire se re-mobilise autour de sujets tels que l'emploi, les services publics ou la protection de l'environnement et des consommateurs qui sont au cœur des préoccupations de l'ensemble des citoyens."

Message à peu près similaiaire de l'attachée parlementaire de Mme Castex à un aficionado :

mercredi 7 février 2007 11:01

Monsieur,

Je vous remercie de votre courriel relatif à la déclaration écrite n°2007-0002 concernant l’interdiction des corridas dans l’ensemble de l’Union européenne. Afin de préciser les choses, je souhaite vous informer de l’objectif et de la procédure d’une déclaration écrite. Une déclaration écrite a pour objet de lancer le débat sur un sujet qui entre dans les compétences de l’Union ainsi il ne s’agit en aucun cas d’un texte qui puisse avoir des conséquences d’un point de vue législatif. Pour être adoptée officiellement par le Parlement européen, une déclaration écrite doit recueillir les signatures de la majorité des membres du Parlement européen avant sa date d’échéance. Dans le cas inverse, elle est considérée comme caduque donc nulle. Par ailleurs, son adoption n’a pour seule conséquence que de proposer d’ouvrir le débat sur le thème proposé. La déclaration écrite relative à l’interdiction des corridas a été déposée le 15 janvier 2007, sa date d’échéance est le 15 avril 2007. Concrètement, pour que cette déclaration écrite soit adoptée, il faudra qu’elle recueille avant la date butoir du 15 avril 2007 les signatures de la moitié + une signature des 785 parlementaires européens soit 393 députés. Sachant qu’elle n’a actuellement recueilli que 52 signatures, il est très probable que cette déclaration soit rendue caduque. Françoise Castex, Députée socialiste française au Parlement européen, élue de la circonscription du Grand sud ouest (Aquitaine, Languedoc Roussillon, Midi-Pyrénées) ne signera pas cette déclaration écrite dont elle ne partage aucune des allégations. Elle indique par ailleurs que les attentes des citoyens européens à l’égard des institutions européennes méritent que l’activité parlementaire se remobilisent autour de sujets tels que l’emploi, les services publics ou la protection de l’environnement et des consommateurs qui sont au cœur des préoccupations de l’ensemble des citoyens.

Cordialement, Karima Idir

Message similaire :

le 15 février à la Représentante d'un club taurin aveyronnais

le 27 février à une aficionada

le 2 mars à un aficionado

Attachée parlementaire Toutes les informations sur l’activité de votre députée européenne sur le site www.francoisecastex.org

 

Favorable à la corrida

De Guy à un président de club taurin :

Guy Bono Groupe socialiste au Parlement européen France

mercredi 7 février 2007 15:50

Monsieur,

J'ai bien reçu votre courrier et je vous en remercie. Je partage votre position et vous informe que je ne signerai pas cette déclaration écrite. Elu dans la circonscription du Sud-Est et résidant à Saint-Martin-de-Crau où j'ai été adjoint au Maire pendant vingt-et-un ans, je connais bien l'univers de la tauromachie. A ce titre, je ne manquerai pas de me faire l'écho du monde taurin français auprès de mes collègues. Je tiens cependant à vous rappeler que les déclarations écrites adoptées par le Parlement européen n'ont pas de valeur contraignante. Elles permettent d'inscrire à l'ordre du jour un débat sur le sujet soulevé par la question écrite adoptée lors d'une session plénière. Dans tous les cas, je resterai vigilant quant aux éventuelles suites données à cette déclaration écrite, qui à ce jour n'a pas été adoptée. Je vous prie de croire, Monsieur, en l'assurance de mon réel soutien. Guy BONO

La même réponse a été faite le même jour, 7 février, à un aficionado

le 13 février à un président de club taurin biterrois

le 15 février à la Représentante d'un club taurin aveyronnais

le 17 février à une aficionada

 

 

Favorable à la corrida

D'Alain Lamassoure à un président de club taurin :

Alain LAMASSOURE Groupe du Parti populaire européen (Démocrates-chrétiens) et des Démocrates européens France

jeudi 25 janvier 2007 18:28

Cher Monsieur,

Je vous remercie de votre message. Je vous confirme que je suis tout à fait hostile à l'intervention du Parlement européen, comme des autres institutions de l'Union européenne, sur la règlementation des corridas. S'il est un sujet qui n'est pas de compétence européenne, et relève entièrement des lois et traditions nationales, c'est bien celui-là ! Ceux qui sont hostiles à cette tradition doivent l'exprimer dans le cadre national. Dans le cas de la France, je considère personnellement que la modification de la loi Grammont en 1951 a réglé intelligemment le problème, en permettant l'organisation de corridas dans les villes de tradition taurine, à l'exclusion de toutes les autres. Pour une fois que notre pays, trop souvent centralisateur, uniformisateur et jacobin, s'est doté d'un système qui tient compte des particularités et des sensibilités locales, profitons-en, comme nous l'avons fait depuis plus d'un siècle ! Bien à vous,

Alain Lamassoure Député européen UMP du Grand Sud-Ouest http://www.alainlamassoure.eu/accueil.php

La même réponse a été faite :

le 7 février à un aficionado

le 13 février à un président de club taurin biterrois le 15 février à la Représentante d'un club taurin aveyronnais

le 17 février à une aficionada

Le 2 mars à un aficionado

Le 21 mars à un collectif d'aficionados Arlésiens

 

Favorable à la corrida

Du Bureau de Pierre Moscovici à un président de club taurin :

Pierre MOSCOVICI Groupe socialiste au Parlement européen France

mercredi 24 janvier 2007 12:14

Cher Monsieur,

Etant moi-même une aficionada depuis de longues années, c'est avec grand plaisir que je vous informe que Monsieur Pierre Moscovici, vice-Président du PE, partage vos vues et ne signera donc pas cette déclaration, qui va par ailleurs à l'encontre du principe de subsidiarité .

Vous pouvez compter sur notre soutien.

Bien à vous,

Orietta Zanella, attachée à la Vice présidence Bureau de Pierre Moscovici, Vice président du PE Email orietta.zanella@europarl.europa.eu Tel +3222843798 +33388173798 Fax +3222849993 +33388179993 rue Wiertz Allée du Printemps B-1047 Bruxelles F-67060 Strasbourg Cedex

 

Favorable à la corrida

De Françoise Castex à un président de club taurin :

Françoise CASTEX Groupe socialiste au Parlement européen France

mardi 23 janvier 2007 20:19

Monsieur le Président,

Soyez certain que je partage votre avis sur la corrida et que je ne signerai pas la Déclaration écrite relative à l'interdiction de la corrida. Même si je ne "pratique" pas beaucoup, je suis une aficionada et membre d'une pena gersoise. Soyez assuré de mon soutien. Cordialement

Françoise CASTEX Députée européenne (PS) Permanence parlementaire 4, rue Gambetta 32000 AUCH

 

Abolitionniste

De Martine Roure à un éminent aficionado :

Curieusement, Mme Roure a renvoyé ce formulaire à un aficionado qui lui avait adressé un magnifique message en faveur de la corrida et que, donc, elle n'a même pas lu. Ces gens-là sont tellement sollicités par nos adversaires qu'ils ne prennent pas la peine de lire ce qu'ils leurs adressent. Dès qu'ils accrochent le mot "corrida", ils dégainent plus vite que leur ombre leur formulaire-anti ! Pam !

Martine Roure Groupe socialiste au Parlement européen France

mardi 23 janvier 2007 15:56

Madame, Monsieur,

J'ai pris connaissance de votre mail concernant les corridas. Je souhaitais vous préciser que, comme vous, je suis opposée à cette pratique. Je suis régulièrement intervenue en tant que vice-présidente de l'intergroupe sur la protection des espèces au Parlement européen, contre la corrida au sein de l'Union. Je peux également vous dire que j'ai signé la déclaration écrite à l'initiative de certains de mes collègues concernant l'interdiction des corridas. Espérant avoir répondu à votre attente, je vous prie d'agréer, Madame, Monsieur, mes salutations les meilleures.

Martine Roure

0002/2007 Déclaration écrite sur l'interdiction des corridas dans l'ensemble de l'Union européenne 15 janvier 2007

Le Parlement européen, - vu l'article 116 de son règlement,

A. considérant le protocole n° 33 annexé au traité CE, qui fait référence aux animaux "en tant qu'êtres sensibles" et qui exprime le souhait de l'Union "d'assurer une plus grande protection et un meilleur respect du bien-être des animaux",

B. considérant qu'aucune institution de l'Union européenne n'a jamais proclamé que les corridas s'inscrivaient dans le patrimoine culturel européen et qu'aucun État membre n'a jamais sollicité de fonds ni de soutien communautaires en faveur des corridas en invoquant des motifs culturels, et qu'il convient de considérer les corridas uniquement comme une pratique habituelle qui s'est transformée en activité relevant du spectacle,

C. considérant que les corridas consistent à exciter, à épuiser, à blesser et/ou à tuer des taureaux, et qu'elles causent la mort de plus de 40 000 de ces animaux par an au sein de l'Union,

D. considérant que cette pratique va à l'encontre des mesures courageuses et ambitieuses présentées dans le plan d'action concernant le bien-être des animaux pour la période 2006-2010, lequel confère à l'Union un rôle de chef de file dans le domaine de l'amélioration du bien-être des animaux à l'échelon international,

1. invite la Commission à donner suite à la réaction du Parlement au plan d'action concernant le bien-être des animaux et à faire en sorte que les mesures communautaires en matière de protection des animaux concernent tous les animaux, et pas seulement les animaux d'élevage et les animaux utilisés à des fins expérimentales;

2. invite la Commission à prendre de nouvelles mesures en vue d'assurer que les subventions agricoles de l'Union ne puissent être allouées aux agriculteurs qui élèvent des taureaux destinés aux corridas;

3. invite la Commission et les États membres à s'employer à soumettre les corridas à l'approche générale de l'Union en matière de bien-être des animaux, et à ouvrer en faveur de l'interdiction des corridas dans l'ensemble de l'Union;

4. charge son Président de transmettre la présente déclaration, accompagnée du nom des signataires, à la Commission et aux gouvernements des États membres.

Déclaration déposée par :

.

Mojca DRCAR MURKO Née le 2 juillet 1942, Ljubljana Slovénie Alliance des démocrates

mojca.drcarmurko@europarl.europa.eu

Robert EVANS Né le 23 octobre 1956, Ashford Royaume Uni Groupe socialiste

robertevansmep@btclick.com

;

Carl SCHLYTER Né le 7 janvier 1968, Danderyd Suède Groupe des Verts

carl.schlyter@europarl.europa.eu

Gitte SEEBERG Née le 25 juin 1960, København Danemark Démocrates-chrétiens

Gitte.Seeberg@ft.d

Pour que cette déclaration soit adoptée, il faut qu'elle obtienne 397 signatures de députés avant le 15 avril 2007, date butoir.

A nous, taurins, de les en disuader !

Comme le fait remarquer André Viard avec beaucoup de pertinence : " Le paragraphe B de celle déclaration (ci-dessus en caractères de couleur rouge) constate que la tauromachie n'est pas une culture puisqu'aucune entité publique ne l'a jamais revendiquée ni n'a demandé à l'Europe de la subventionner ! Autrement dit, ce qui est la preuve de notre vitalité devient un élément à charge. Mais la piste doit être suivie : il faut demander à chaque ville de l'UVTF de faire voter une motion dans laquelle est prise en compte l'existence de la culture taurine sur son territoire. La même demande doit être faite également auprès des départements et régions, à l'image de ce que vient de faire l'Andalousie qui a inscrit la tauromachie dans son nouveau statut, ce qui lui donne une existence constitutionnelle."