Rassemble, depuis 1910, les clubs taurins pour défendre l'éthique de la corrida et les droits des aficionados

Newsletter de la Fédération

Tenez vous au courant :

Pour commader l'agenda 
cliquer ci-dessous :

98e congrès de la FSTF
------------------------

Accompagnons nos 
enfants à la corrida”
--------------------

Dr Robert Babeau

Pr Bernard Salignon

Abbé Jacques Teissier

Emilio Dorléans

 

Vous êtes ici

2 juin 2010

La nouvelle empresa taurine de Carcassonne annonce la couleur !

Ci-dessous la reproduction d'un article paru le 29 mai dans L'INDÉPENDANT, édition de Carcassonne.

Le rédacteur de cet article s'est contenté de transcrire ce qui lui a été inspiré. Publicité rédactionnelle oblige.

Nous nous sommes permis de signaler, par des caractères en rouge, les considérations révélatrices des intentions des organisateurs.

Il semblerait que le public "connaisseur" soit plutôt invité à s'abstenir

 

Logo de l'Indépendant

CARCASSONNE

Edition du 29 05 2010

CARCASSONNE Six toros de Torrestrella pour la 10 e féria de Carcassonne

Le tandem Lacroix-Margé, nouvel adjudicataire des arènes de Carcassonne, a choisi un lot de six toros de Torrestrella pour la 10 e édition de la féria du chef-lieu audois. Des animaux de taille modeste, qui devraient servir les toreros.
Nouveaux hommes, nouvelle formule, pour la dixième édition de la féria de Carcassonne programmée les 20, 21 et 22 août prochains, dont l'organisation a été confiée voici un mois et demi au tandem Didier Lacroix-Robert Margé, soutenu par l'Union de l'aficion du Carcassonnais. Tandis que la précédente empresa, le club taurin "Carcassonne Toros", privilégiait la présentation du bétail au côté artistique, la nouvelle équipe prendra l'exact contrepied.
Pour preuve, le choix des toros qui seront combattus, le dimanche 22 août, lors d'une corrida formelle, dans des arènes démontables de l'Espace Jean-Cau. Il s'agit d'un lot de Torrestrella, (origine Juan-Pedro Domecq, Carlos Nuñez et Curro Chica) un élevage réputé maléable, longtemps privilégié par les stars de la tauromachie car propice au triomphe. Un lot choisi durant la féria de Séville Le lot carcassonnais, retenu en avril dernier en pleine féria de Seville, est très homogène, tant dans la physionomie des toros que du poids. Et un élément particulièrement intéressant devra être pris en considération. Pour donner toute sa mesure, le toro de Torrestrella doit être léger. Son ossature ne supporte pas de surcharge pondérale, sous peine de chutes répétées, passée l'épreuve des piques. Or, il se trouve que les toros prévus pour Carcassonne, jaugent probablement moins de 500 kg, l'idéal... Cinq noms de toreros annoncés. Les puristes trouveront sans doute à redire. Mais les Torrestrella Carcassonnais présentent des armures tout à fait modestes, faiblement ouvertes. Ils sont "bonitos", comme disent les toreros.
Mais il convient de rappeler que les toros aux petites cornes sont aussi les plus dangereux, car moins maladroits que leurs frères aux "porte-manteaux" démesurés... Côté cartel, maintenant, l'organisation devra choisir parmi cinq matadors d'alternative : Juan José Padilla, qui se fait appeler le cyclone de Jérez ; César Gimenez, Matis Tejela, et les Français Juan Bautista et Medhi Savalli. Sur les cinq, deux, Padilla et Savalli, sont plutôt abonnés aux corridas dites dures.
Mais Didier Lacroix verrait bien, justement, un mélange toreros artistes toreros gladiateurs, pour donner davantage de piquant au spectacle.
Le côté spectaculaire étant précisément ce que recherche le nouvelle empresa, afin d'amener aux arènes un public nombreux, pas forcément connaisseur, mais avide de sensations.

Rémi Lebrère

_________________________

Voici deux liens permettant d'atteindre, tant qu'ils resteront en ligne, les articles de L'INDÉPENDANT, le premier comportant la photo, le second la totalité du texte :

Lien n°1 / Lien n°2