11-16 mai 2005 - Feria de Nîmes

Mercredi 11 mai, corrida de Victoriano del Rio pour Fernando Cepeda, Uceda Leal, Jonathan Veyrunes (alternative) .......Taureaux braves et faciles mais juste de cornes, faibles, insipides. Le quatrième est renvoyé au corral après s'être démis l'antérieur gauche et remplacé par un sobrero de El Torero. .......Jonathan Veyrunes hérita d'un taureau d'alternative noblissime et le toréa correctement, 1 oreille. .......Fernando Cepeda s'efforça de maintenir son premier debout et tua mal son second. .......Uceda Leal s'appliqua, en bon besogneux, devant des adversaires sans force et coupa une oreille à son second.

Jeudi 12 mai, corrida de Baltazar Ibán pour "El Fundi" et Denis Loré, mano a mano. .......Taureaux bravitos, noblotos, mais faibles, faibles... ......."El Fundi" banderille son premier, lui sert une faena droitière et conclut par une bonne estocade (salut). Il se contente d'expédier, sans les avoir banderillé, les troisième et cinquième qui multipliaient des génuflexions... .......Denis Loré, un peu mieux servi par le sorteo, se montre au sommet de son art. Il mérite l'appellation "d'Homme de Bronze" par laquelle notre correspondant Nîmois le qualifie désormais. Impavide il torée magistralement ses trois adversaires et coupe une oreille à son premier et une à son second.

Vendredi 13 mai, corrida de Gutierrez Lorenzo (Niño de la Capea) pour "El Cid", Sébastien Castella, Miguel Angel Perera ......Taureaux d'une faiblesse calamiteuse. Cette faiblesse est devenue récurrente dans cet élevage, elle est donc connue de tous et prévisible. Comment, dans ces conditions, ose-t-on programmer de pareilles bestioles ? .......Deux membres de la commission taurine vont assister à l'embarquement et n'en refusent aucun. Pourtant lorsque les bichos arrivent à Nîmes, trois sont refusés par la C.T.E.M., renvoyés au campo et remplacés par trois autres. Pendant la course deux sont renvoyés aux corrals et si la présidence avait été logique elle aurait dû aussi refuser le premier. .......Mr Christian Chalvet, Président de la C.T.E.M., a déclaré, dans le quotidien "Le Midi Libre" du 18 mai 2005, qu'il avait trouvé les toros de La Feria de Pentecôtes 2005 plutôt satisfaisants. Et il ajoute, au sujet des Gutierrez Lorenzo : "Cet élevage est souvent réclamé par les toreros... Leur comportement (des taureaux) était prévisible..." Cet aveu nous sidère et nous conduit à répéter notre question, alors pourquoi les programmer ? .......Si trouver suffisamment de taureaux valables était difficile, il valait mieux donner une corrida de moins que de tromper les aficionados qui paient cher leur places et à qui on n'a pas proposé de les rembourser contrairement à ce que fit un jour, un précédent maire(*) de Nîmes et pour moins que ça ! ____________________ (*) Nîmes, 21 mai 1994 : Mano a mano Joselito-Ponce. Toros de Zalduendo gras et faibles. 4ème et 6ème refusés pour faiblesse. Bronca mageure ! Mr Bousquet, maire de Nîmes, annonce au public : "Conservez vos billets, vous entrerez gratuitement à la corrida spéciales orgnanisée durant la Feria des vendanges avec le même cartel de toreros." Nîmes, 18 septembre 1994, à 11h : Mano a mano Joselito-Ponce devant 3 toros de Baltasar Ibán et 3 toros d'Oliveira Irmaos. Entrée gratuite sur présentation des billets de la corrida du 21 mai.

A suivre...