1 contribution / 0 nouveau(x)
AU HASARD DES FINCAS

Le hasard est bien curieux, j'etais invite ce weekend a l'anniversaire d'une amie a Madrid, ou plutot a côté de Colmenar Viejo de triste memoire pour nous, aficionados francais, le Yiyo y ayant perdu la vie, lui le plus Francais des toreros Espagnols.

La veille, j'avais envoyé un message aux organisateurs de la presentation des cartels de Dax pour savoir si je pourrais revoir celle-ci, sur internet, les echos que j'avais eu en amont expliquant une formule un peu semblable a ce qui se passe a Madrid...presentation répétée sur Internet, et relayee dans les bars, et les penas de la ville avec des invites prestigieux, Daniel Luque, les eleveurs Alvaro Conradi pour la Quinta etc...

En fait l'anniversaire se tenait chez Flor De Jara, et en arrivant le proprietaire et ancien torero Carlos Aragon Cancela, me dit qu'il arrivait juste de Dax ou il avait passe la soirée avec son protégé Isaac Fonseca, celui-la meme qui allait passer l'alternative le 11 Aout avec pour parrains Manzanares de retour a Dax apres cinq années,et Andres Roca Rey qui lui, triomphe regulierement et prit trois oreilles lors de sa derniere Dacquoise.

Apres une visite et discussion pres de la tete du toro ''Generoso'' que nous avions vus triompher a Vic pour la corrida concours de 2011, le ''petit en cas''  prevu dehors precedait, une tienta a campo abierto lidiee par Isaac Fonseca,  une visite des toros, le repas festif etc....la journee ideale et tres taurine.

le moins que l'on puisse dire est que le jeune Mexicain est gentil, humble attachant et tres motivé.

Triomphal a Garlin et récompensé, il nous a gratifie au milieu des montagnes encore enneigées, et vetu en habit Charla Mexicain, d'une tienta a campo abierto avec une vache complète, complexe et ''increvable'' tant ses charges se repetaient...Isaac ne fut jamais débordé et vanta l'animal, avant d'ecouter les compliments qui pleuvaient de la part des invites taurins...

Ce fut juste un bonheur, au soleil...

Isaac a un plan marketing bien construit dans sa tête d'abord etre torero avec succès, puis triompher partout ou il sera, le garcon a du recours, de la technique un temple naturel, et un courage hors norme. Ensuite il veut gagner de l'argent, acheter une maison pour ses parents, puis une finca pour lui, et prendre sa retraite quand tout cela sera accompli...il exprime, et developpe avec lucidité les difficultes du metier, les dangers et les pieges avec une maturite exceptionnelle...seul en Espagne depuis quelques années, eloigne de sa famille, il sait les sacrifices nécessaires pour reussir, il les accepte.

ce garcon je le repete tres attachant a tous les atouts pour réussir, le premier de tous etant une tete bien pleine, la simplicité necessaire a ne pas s'emballer et poser les pieds l'un apres l'autre pour eviter les pierres du chemin.

L'eleveur et apoderado, ancien torero, qu'un Victorino un jour de San Isidro emporta sur son passage, et blessa gravement ruinant en quelques secondes sa carriere, le sait bien.

C'est pourquoi dans ce cadre majestueux, les toros et les vaches que Isaac toree, les ''fleurs de cyste'' ne laissent aucune faiblesse, ni facilité, Isaac de son grand sourire franc, les regarde, et apprend, encore et toujours...en attendant ce grand jour ou il pourra devant 8000 personnes se frotter au gratin du toreo, et ecrire sa propre histoire.

Visiblement il le mérite sérieusement 

Viva Fonseca, Viva Mexico

CHF

,