Samedi 16 juillet 2016

6 toros de Aurelio HERNANDO Encaste Veragua

pour

Curro DIAZ ,Yvan FANDINO, Jesus Perez MOTA

 

Présidence : André ROQUES Renaud MAILLARD Bernard SICET

 

Déception malgré la magnifique présentation (moyenne 560 kg)

Le paseo se déroula avec 15 min de retard en raison de nombreux contrôles aux entrées. Le temps était superbe et les Pyrénées à l’unisson. Le public cherchait l’ombre et parfois préférait rester debout que subir les affres du soleil. Tout semblait aller de soi. La cobla égale à elle-même apporta quelques raisons d’espérer. Une minute de silence fut observée au paseo pour rendre hommage à Victor Barrio récemment décédé ainsi qu’à un membre de l’A.D.A.C. et naturellement aux victimes du massacre de Nice.

Malgré les 19 rencontres au cheval, la bravoure n’était pas au rendez-vous ce qui explique notre relative déception.

 

CURRO DIAZ

15 courses en 2015

« CASOTO » (540 kg). Le seul negro avait un berceau magnifique.

Après un bon travail de cape, l’animal part de loin à la 4ème pique mais il ne pousse pas. Curro brinde au public et initie sa faena par le bas. Ses « derechazos » méritent l’attention mais il est pris à l’épée et pose ensuite une demie qui sera décisive. Salut puis vuelta.

Le 4ème : « ROMANO », jabonero (590 kg).

Le travail de cape fut toujours agréable mais les 3 piques confirmèrent le manque de bravoure des « Aurelio ». la faena sera essentiellement droitière et l’animal mourut en brave. Salut.

 

Yvan FANDINO

33 corridas en 2015.

Le 2ème , jabonero est magnifiquement présenté. Bien reçu à la cape (demie). Comme précédemment les 3 piques sont prises sans bravoure (l’animal sort seul). La faena dédiée au public débute bien par des séries à droite, mais le toro s’arrête et une épée en arrière met fin au combat. Silence.

Le 5ème , jabonero comme les autres a été changé pour une hypothétique boiterie ; celle-ci ne paraissait pas rédhibitoire et la présidence reconnut par la suite son erreur lors de la tertulia, ce qui est tout à son honneur. Le sobrero reçut 2 piques et sortit seul ; faena courte des deux côtés et entière arrière. Salut.

 

Jesus Perez MOTA

11 courses en 2015

3ème « Viero » (560 kg). Après une bonne cape terminée par une demie, le « jabonero » fut mal mis en suerte et subit 4 rencontres sans bravoure. La 3ème paire de banderilles souleva les applaudissements.

La faena initiée par des derechazos (la gauche ne permettait pas) fut achevée par une épée basse et à plat, suivie d’un avis. Entière. Descabello.

6ème, « jabonero » aussi beau que les précédents mais sa « vuelta de campana » l’a handicapé totalement. Il fut changé tout à fait normalement par un negro de « Zaballos » qui subit une très grosse 2ème pique. Le travail de muleta de Mota des deux côtés et une entière permirent l’octroi d’une oreille protestée par certains (après avis).

L’éleveur fut déçu par le comportement de ses toros. Mais « quelle présentation » !

 

Dimanche 17 juillet 2016 11h

Course de novillos : D. Mario y Hros de D. Manuel VINHAS
Encaste: Conde de Santa Coloma Joaquin Buendia Pena

pour

GUILLERMO VALENCIA , ABEL ROBLES, Sebastian CASTILLO

 

Présidente au palco : Madame Dominique DESPLATS, très efficace et compétente

17 rencontres, magnifique lot, tous « 4 herbes »

Novilla très belle, malheureusement les novilleros n’ont pas su être à la hauteur malgré leur courage et leur envie.

 

GUILLERMO VALENCIA

10 courses en 2015

CAPITANI” très beau tapio. Bonne cape.

Les 2 piques furent poussées et la 3ème paire de banderilles fut belle. La faena fut dédiée au public.

Bonne mise en suerte. Le novillero est parfois dépassé et après avoir essayé des 2 côtés, une entière entraîne une hémorragie ; 5 puntillos. Applaudissement au toro.

4ème novillo « RANCHERO »

Après 2 largas de rodillas, Guillermo termina par une demie. Les 3 piques ont été mal données. Le travail de muleta correct s’est terminé par une demie à plat ; un avis et 2 descabellos, quelques applaudissements et salut au tiers.

 

ABEL ROBLES

2 novilladas en 2015

2ème . Très beau trapio de novillo. Bonne cape.

4 rencontres au cheval, chute et comportement inadmissible des monosabios, lors du 3ème tiers Abel est souvent dépassé et après 3 avis le toro sort vivant.

5ème Le VINHAS est de la même veine que ses frères et Abel toujours à l’aise à la cape. Les piques sont correctes et la faena bien qu’en dessous de l’animal se termine convenablement. Salut.

 

Sebastian CASTILLO (Venezuela)

Il débute en novillada piquée (3 novilladas sans picador en  en 2015)

Très beau pari d’avoir invité Sebastian devant ces novillos. Malgré ses imperfections il nous surprit par quelques gestes notamment à son 2ème qu’il tua assez rapidement.

Mais que dire des novilleros qui n’ont pas de contrats et auraient pu faire face à ces magnifiques Vinhas de manière autrement efficace !

 

Dimanche 17 juillet 2016 18h

6 toros de SALTILLO
Encaste Marqués de Saltillo

pour

Fernando ROBLENO; Alberto AGUILAR, José Carlos VENEGAS

 

Président Monsieur Sicet

Magnifique lot homogène environ 510kg de moyenne, 18 piques prises le plus souvent avec bravoure, ils furent applaudis à l’arrastre et l’un d’entre eux aurait en d’autres lieux effectué une vuelta al ruedo.

 

Fernando ROBLENO

 

Ce matador bénéficie de l’affection de ces arènes, surtout depuis qu’il tua 6 toros il y a peu. Son « actuacion » aujourd’hui a déçu grandement ; ses 16 corridas de 2015 et son 20ème paseo à Céret ne font qu’augmenter notre désenchantement.

Passons sur le 1er où il fit le travail des deux côtés et tua correctement, ce qui lui permit de saluer.

A son 2ème qu’il ne voulut pas voir, il abréga la faena et se retira dans l’indifférence générale. Dommage !

 

Alberto AGUILAR

 

19 corridas en 2015

Son bon toro lui permit d’effectuer (d’après le public!) une faena correcte avec de beaux gestes notamment à droite. Sa mise à mort suscita la joie et les mouchoirs de l’arène (pétition majoritaire de l’oreille). Or le président refusa l’évidence et se campa dans une position totalement inadmissible : il existe un règlement, il faut l’appliquer. Alberto effectua néanmoins deux vueltas ! Nous apprîmes plus tard que le président n’a pas apprécié sa faena : il faudra qu’il change à la fois le règlement et son attitude vis-à-vis des aficionados cérétans.

Le 5ème était tout aussi magnifique et le travail d’Aguilar supérieur à son 1er. Hélas il se précipita à la mort et perdit tous les trophées.

 

José Carlos VENEGAS

2 corridas en 2015

Son manque de courses se fit sentir mais le courage et l’envie dont il manifesta sont à louer. De plus, grâce à son piquero Gabin Rehabi et son banderillero David Adelid Sanchez, les différents tercios mirent le public en joie. Les péripéties précédentes étaient oubliées ; la cobla nous ravissait avec un magnifique solo et les aficionados à los toros partirent satisfaits après avoir vu les trois courses méga toristas.

Vu le contexte actuel nous pouvons affirmer que, malgré l’aspect léger de la tauromachie « l’accessoire peut embellir l’essentiel ».

André Régagnon