1 contribution / 0 nouveau(x)
CERETANS....TANT CERET.

CERETANS …TANT CERET

Enfin, le soleil s'est levé pour durer, l'anti cyclone des acores s'est mis au beau de façon durable, et le weekend va être beau et chaud. Il sera aussi taurin.

Après la prestation plutôt réussie de Vic Fezensac (oublions l'échec relatif de la concours) nous continuons notre chemin toriste (je n'étais pas a Orthez) ..pour aller de l'autre cote de notre territoire du Sud. Céret nous attend.

Il me faut tirer un triple coup de chapeau ,a L'ADAC d'abord, car le coup est gonflé, présenter une corrida inédite est toujours, comme au sorteo, mettre la main dans le chapeau, et espérer en tirer le meilleur toro...de plus la denrée est plus que rare, les encastes dits minoritaires ayant plutôt tendance a disparaître dans les brumes du quotidien du cirque taurin, figuras, toritos, orejas, indultos, y no se qué?

Le deuxième coup de chapeau est a tirer aux toreros qui acceptent un tel défi, car si l'on ne sait rien du comportement de ce type de toros, il y a fort a parier que les six ans atteints par quelques uns d'entre eux vont poser des problèmes que les mathématiques, la littérature, l'histoire Géo n'aideront certes pas a résoudre. La lidia d'abord et surtout la Lidia….

Le troisième coup de chapeau est a donner au ganadero bien connu des coureurs d'encierro car oser présenter ses toros le chaudron bouillant qu'est le laboratoire de Céret est une gageure…

Le un contre six de Francisco Montero est aussi une gageure, un novillero contre six novillos est assez rare, mais six loustics comme ceux présentés, et seulement en photo, sont effrayants, lorsque l'on sait les efforts que demandent une telle prestation…

Enfin le final, avec les Raso de Portillo vus a leur avantage en novillada la semaine passée a Vic devraient nous donner le grand frisson, si les aines sont a la mesure de leurs juniors.

Bien sûr, Robleno que l'ADAC ne remerciera jamais assez de son encerrona victorieux ici même a son rond de serviette, même si depuis, celui-ci baisse de régime et  truque un peu, il sera gage de sérieux

Maxime Solera, lui, va probablement vouloir ''prouver '' ce qui pourrait être source de frissons garantis...quand a Gomez del Pilar, que j'avais vraiment apprécié a Céret lors de sa dernière prestation contre les Saltillo de Guerre, il m'a encore impressionné a Vic par son aguante, sa capacité a comprendre le toro, les deux ultimes séries de la semaine passée resteront dans ma mémoire pour longtemps...et de plus, lui, n'a pas l'air de s'emmerder quand il rentre sur le sable, avec un sourire qui me rappelle celui du maestro Espla. J'espère que les aficionados et les gens de l'ADAC sauront lui donner le retour nécessaire pour que sa prestation si Dieu et les toros le veulent soit au top, et si c'est le cas j'aurais ma besace de souvenirs pleine pour l'année.

En clair et pour résumer ces deux journées , un weekend Ceretan....et tant Céret.

CHF