Nos amis de  la Unión de Federaciones Taurinas de Aficionados de España (UFTAE) nous font parvenir le communiqué de presse reproduit ci-dessous par lequel ils nous informent que leur fédération a décerné le “IV Trofeo Nacional a la Promoción y Fomento de la Tauromaquia 2016” au champion du monde de patinage artistique, Javier Fernández.

Cette attribution, précise le communiqué, récompense l’énorme promotion qu’un champion du monde espagnol de sa catégorie assure à la corrida de toros et à la culture espagnole en choisissant souvent, lors de ses prestations, de porter l’habit de lumière et de patiner sur des musiques taurines. Et ce, dans des pays nordiques, slaves et anglo-saxons. Ainsi il honore et réconforte l’aficion dans cette période ou la tauromachie souffre d’attaques incessantes.  

Il convient de rappeler  que la première édition de ce trophée, en 2013, a récompensé Victorino Martín sénior, ensuite, en 2014, le grand dramaturge, acteur metteur en scène, homme de théâtre, écrivain et polémiste, catalan et néanmoins fervent aficionado, Albert Boadella et, en 2015, Su Alteza Real la Infanta Doña Elena de Borbón. Le champion du monde de patinage artistique s’inscrit donc dans une prestigieuse série. Le voir ci-dessous à l’œuvre :

Ceci peut inspirer. Pourquoi les aficionados français, à l’imitation des espagnols, ne décerneraient-ils un trophée annuel à une personnalité française du monde taurin ou, encore mieux, des lettres ou des arts ou du spectacle ou du sport ou de la politique, … qui se serait illustrée au cours de l’année dans la glorification et la défense de nos tauromachies ?

Je vous invite à réagir à cette proposition en postant des commentaires.

En attendant, laissons le mot de la fin au Catalan Albert Boadella :

«No existe en el mundo occidental ninguna ceremonia capaz de conmover y elevar con semejante fuerza al ser humano. [...] A lo largo de mi vida he gozado de las mejores expresiones del arte, en música, danza, ópera y teatro, pero nada es comparable al ritual taurino.»
Albert Boadella, Adiós Cataluña, Espasa Calpe, 2007, pages 281-282.

"Il n'existe pas dans le monde occidental d’autre cérémonie capable d'émouvoir et d'élever avec une force semblable l'être humain. [...] Tout au long de ma vie j'ai fréquenté les meilleures expressions de l'art, musique, danse, opéra et théâtre, mais rien n'est comparable au rituel taurin."

                                                                                              JJ D