Il y deux ans le Parlement avait voté la recevabilité de l'Initiative Législative Populaire (600 000 signatures) pro taurine qui avait été la réaction de masse à la prohibition catalane.

Aujourd'hui, après que de nombreuses personnalités aient demandé au Conseil Constitutionnel espagnol de se prononcer sur la légalité de celle-ci (après plus de 4 années de silence diplomatique), le sous-secrétaire du Ministère de la Culture annonce que le blindage de la Corrida en est à un stade avancé et qu'une loi en ce sens devrait bientôt être votée. Elle fait suite à la loi 18/2013, (BO du 13 novembre 2013), qui inclut la tauromachie au Patrimoine Culturel Immatériel espagnol.

Dans le même temps, la ville d'Albacete s'apprête à accueillir (du 27 février au 4 mars) le Ier Congrès International 'La Tauromachie comme Patrimoine Culturel' dans le cadre du plan stratégique PENTAURO,  adopté il y a plus d'un an et réaparti en 5 groupes de travail (qualité, compétitivité, connaissance, communication et coopération), dont voici les mesures semblant les plus intéressantes (6 sur un total de 46) :

        5. Mécanismes de contrôle de l’intégrité du spectacle

        6. Formation des présidents

      14. Réduire les charges administratives

      16. Fiscalité équivalente à celle des autres activités culturelles

      28. Connaître le niveau de satisfaction des spectateurs

      37. Inclusion au Patrimoine Immatériel de l’UNESCO

En espérant qu'il ressort de tout cela autre chose que de vains mots. Affaire à suivre...

Sébastien Giraldez