Le "Musée Itinérant des Tauromachies Universelles" à Saragosse

Zaragoza_20160425_Andre_Viard from Mundotoro.com on Vimeo.

Il est très bien que le "Musée Itinérant des Tauromachies Universelles" parcoure l'Espagne, impeccablement commenté par André Viard dans la langue de Cervantes.

Par contre, il est regrettable que ses expositions en France prennent autant de retard. Ceci proviendrait-il d'un manque de coordination entre l'UVTF et l'ONCT ? Ces deux associations ont obtenu depuis plusieurs années des résultats remarquables, notamment sur le plan judiciaire, quand elles ont agi de concert.

À l'issue de l'Assemblée Générale de l'UVTF, le 14 février dernier à Éauze, nous nous réjouissions tous d'un consensus unanime pour poursuivre le "Plan de développement, de transmission et de défense des cultures taurines" dans toutes ses dimensions et continuer à en recueillir le financement comme prévu.

En particulier, il semblait entendu que l'UVTF, allait mettre immédiatement en œuvre, les moyens permettant aux deux magnifiques outils déjà réalisés dans le cadre du volet “Transmission”, le “Musée Itinérant des Tauromachies Universelles” et le film-documentaire associé, d'aller à la rencontre de villes françaises qu'elles se situent ou non dans des régions de tradition taurine, selon un plan stratégique soigneusement établi en commun. À la FSTF, nous commencions à mobiliser nos associations au service de la manœuvre.

Mais rien ne se passe depuis deux mois et, dans l'attente, le Président de l'Observatoire fait donc circuler en Espagne un clone du "Musée Itinérant" réalisé avec ses moyens propres.

La paralysie de l'UVTF est incompréhensible. Pour preuve supplémentaire, dans un domaine qui intéresse tout particulièrement notre fédération, la correction attendue de certains articles du Règlement Taurin Municipal Français n'intervient pas. À notre connaissance, il n'existe plus aujourd'hui un document de référence de ce règlement. Il n'est consultable que sur ce site de l'UVTF où il ne cesse de subir des altérations malencontreuses par la fantaisie irresponsable de... nous ne savons qui.
Dans l'encadré ci-dessous, à titre d'exemple, deux morceaux choisis des nombreuses absurdités qui défigurent depuis un peu plus de deux ans ce règlement. Comment imaginer que des Assemblées Générales de l'UVTF ou son Conseil d'Administration aient pu valider de telles inepties ?

Paragraphe 7 de l'article 71

Ancienne rédaction :

Article 71 -7
7 - Si durant le combat un matador est blessé, ou malade avant d'effectuer la mise à mort, il sera remplacé pour le reste de la « faena » par ses compagnons dans l'ordre rigoureux d'ancienneté. Dans le cas où le fait se produirait après une entrée à matar, le matador le plus ancien le remplacerait sans modification d'ordre des combats.

Récente et incompréhensible modificatio de ce paragraphe 7. En rouge ce qui est incohérent :

7 - Si durant le combat un matador est blessé ou malade avant d’effectuer le retour du toro invalide à l’arrastre ou sa mise à mort , il sera remplacé par ses compagnons dans l’ordre rigoureux d’ancienneté sans modification d’ordre des combats, pour le reste du temps de la « faena », sauf avis du Président et dans l’intérêt de la lidia du toro, il sera décompter (sic) le temps perdu dans l’interruption de la faena.

Paragraphe 2 de l'article 73

Ancienne rédaction :

2 - Lorsque le picador se prépare à piquer, il le fait en citant l'animal sur la droite sans dépasser le cercle le plus proche de la barrière. Le picador veillera à ce qu'aucun torero ne s'avance au delà de son étrier gauche. L'alguazil interviendra en cas d'infraction à cette règle.

Récente et incompréhensible de ce paragraphe 2. En rouge ce qui est incohérent :

ARTICLE 73 - 2 - Lorsque le picador se prépare à piquer, il le fait en citant l’animal sur la droite sans dépasser le cercle le plus proche de la barrière. Le picador veillera à ce qu’aucun torero ne s’avance au delà de son étrier gauche. L’alguazil interviendra en cas d’infraction à cette règle. en cas de confirmation d’alternative, cet ordre sera maintenu.
Les confirmations d’alternatives pourront avoir lieu à la première comparution d’un matador de toro dans une des arènes de première catégorie française, à condition que l’alternative ait été prise dans un autre pays.

Que vient faire cette fumeuse digression sur les confirmations d'alternative en France dans un article important, entièrement consacré au picador et à la manière dont il doit conduire son combat ?

 

L'Assembée Générale de l'UVTF, tenue à Éauze, a reconnu que c'était à corriger d'urgence et que ce serait fait immédiatement. Pourtant, depuis 14 février rien n'a été fait et le RTMF continue à s'afficher avec un texte qui le ridiculise et décrébilise.

Manquerait-il un pilote à l'UVTF ? Ce serait grave dans cette actualité où les animalistes multiplient leurs campagnes médiatiques, depuis les attaques des sectaires spescistes de L214 jusqu'aux mensonges de la FLAC, de la présidente de la SPA ou de la chanteuse Jeanne Mas. Mensonges intolérables que l'UVTF et l'ONCT – les deux seules entités en capacité de représenter et de défendre l'ensemble du monde taurin français – ont à dénoncer de concert dans le cadre de leur plan de défense des cultures taurines.

Le pire serait de se laisser aller au découragement.

La Fédération des Sociétés Taurines de France, pour ce qui la concerne, n'abandonnera pas la lutte.

Nous vous invitons à manifester vos avis en participant aux commentaires accessibles ci-dessous.
 

                                                                                                   Jean-Jacques Dhomps 

 

 

  • Portrait de LO TAURE ROGE
    LO TAURE ROGE mer, 04/27/2016 - 18:39

    Il est temps à l'approche de l'été que l'UVTF soit totalement réactive à tous les niveaux :reglt taurin, exposition, médias... les liberticides de tous poils ne sont pas endormis !