1 contribution / 0 nouveau(x)
MOI, PRESIDENT.....

Soyons clairs, 

St Martin de Crau nous l'a joué en deux temps...le premier, Samedi a été il faut le dire bien décevant.

Du bétail Noblon et soso que l'on a voulu nous vendre pour de bons toros, passe encore, mais curieusement il n'y aura que trés peu à retenir.

Moi, président j'empêcherais le coiffeur de St Martin de Crau de s'approcher de mes toros.

Moi, Président, je n'accepterais pas que l'on me dise que les quinteño ont les cornes plus fragiles que les toros de quatre ans, 

Moi, Président, je n'accepterais pas que l'on souhaite me faire passer des vessies (de la masa ou pas) pour des lanternes bien palichonnes.

Moi, président je ne retiendrais que les efforts de Sanchez Vara avec le saut du toro à la garrocha comme avant, avec les essais de banderilles sur la chaise comme avant, un toreros sincère qui a voulu une rencontre Manzanérienne qui n'eut pas lieu faute de combattant...l'homme lui, au moins a été honnête.

Dimanche.

Moi, Président, j'empêcherais les produits chimiques et autre pollens de faire tousser tout le monde.

Moi Président, je dirais à Papy Gallon qui a pleuré toute la fin de l'après midi que oui son toro méritait bien un tour de piste.

Moi Président, je ferais jouer la musique bien avant la huitième série de passes

Moi Président, j'accepterais une voire deux piques de plus a un toro qui pousse, qui montre du danger sourd mais surtout qui est terriblement encasté comme le François André qui nous a tous fichu la pétoche pour le jeune Thomas.

Moi Président j'aurais alors évité les risques inutiles encourus par Thomas Joubert.

Moi Président, je dirais à celui qui l'a hurlé que non, on ne donne pas une oreille à Mehdi  ET Thomas même si il “représentent“ la France.

Moi, Président je remercierais Morenito de Aranda pour sa lidia, sa capacité à mettre en valeur un toro trés intéressant et de classe le Cura de Valverde, même si il manquait par moment de piquant et d'avoir si bien mis en valeur le Gallon.

Moi Président je remercierais aussi sa cuadrilla, pour son intelligence, son calme et son entrega.

Moi, Présidentt, je dirais à La Unica, bravo d'avoir essayé ça, 

Moi Président je dirais à la UNICA dites bien a l'abruti qui a coupé les cornes des Toros du samedi et le dernier Blohorn QUE CA SE VOIT...et qu'il faut arrêter ça...

Moi ,Président, je dirais enfin à Jean Luc Couturier que si le Concha Y Sierra a été si mal lidié et qu'il n'a pas autant brillé que son frère du Cura, ce serait le plus beau canapé du monde, je suis preneur.

Pour Finir moi, Président, je dirais à tous ceux qui n'étaient encore pas là, cette année et comme depuis trois ans, vous avez sans doute eu tort..

CHF