1 contribution / 0 nouveau(x)
NOUS Y SOMMES

Depusi hier matin, ça parle Français à l'hôtel nous avons croisés, des Nîmois, des Arlésiens, des Istrois, des Montois, bref un “monton“d'aficionados venus de partout, jusque là, les nouvelles sont bonnes et l'on a plaisir à se voir et parler toros et bien sur de Fandiño

Mais il y a des bleges, un colombien, des Landais un mundillo qui vibre.

L'après midi je suis allé chez le coiffeur, en l'occurence chez une coiffeuse.

Rien de bien excitant me direz-vous?

Et si je vous dis qu'après m'avoir demandé ce que je venais faire à Madrid, elle me susurra à l'oreille, le rasoir posé sur la gorge qu'elle était anti-taurine..? Vous les sentez vous aussi les sueurs froides?

Nous avons dînés avec Andrès de Miguel qui avait été bousculé par les antis (heureusement pour moi la coupeuse de tifs ne passa pas à l'acte) et s'était fracturé une épaule, il va beaucoup mieux, mais comme il le dit lui-même ça change votre perception des choses;

Nous parlons de toros, de la loi bien différente en Espagne sur le sujet des antis, d'une éventuelle exposition à venir sur le maestro Antoñete (celle que nous avons faite à Dax à l'Hôtel Beausoleil mais en plus élaborée) nous pesons les pour et les contre de l'encerona de demain..

Fichtre changement d'heure il est déjà trois heure du mat, allez, dans les bras de morphée nous avons d'autres rendez-vous dont le un contre six.

Demain: Verdict

CHF