11 mars 2006 - Novillada non piquée à Palavas

4 novillos de Christophe (1 et 3) et Laurent (2 et 4) Fano pour des élèves de l'école de Nîmes

.......Cette non piquée à eu lieu à 19h30 dans des arènes installées dans la salle "Bleue" devant une assistance très fournie.

.......Les novillos étaient grands et armés, l'arène portative trop exiguë (sécurité limite !). .......Anthony CABALLE est gratifié d'une vuelta après une faena face à un novillo querencioso. .......2 oreilles et triomphe pour Patrick VILLEBRUN qui retrouve confiance et sitio devant un novillo qui "transmettait". .......Christophe DOULLEAU " Christo " face au plus gros novillo de la soirée, coupe 1 oreille méritée après une faena empreinte de détails. .......Vincent CARDO commet l'erreur de trop prolonger sa faena avec un novillo incertain qui l'avait déjà averti à plusieurs reprises. Bien compréhensible péché de jeunesse mais qui lui a coûté bien cher. Il reçoit une cornada grave en fin de faena. Il fut évacué sur Nîmes à la clinique des Franciscaines ; opéré dans la soirée par le docteur Cardon, ses jours ne sont pas en danger.

.......Les écoles taurines forgent la volonté et le courage. Au Centre de Tauromachie de Nîmes on n'a pas pour habitude de mettre les élèves devant de petits animaux édulcorés, ce qui serait le plus mauvais service à leur rendre. Les jeunes, c'est tout à leur honneur, savent qu'ils doivent affronter des risques et surmonter des épreuves s'ils veulent tenter de devenir de véritables toreros.

.......Ce genre de novilladas, où l'authenticité est de règle, recueille l'estime et retient l'attention des véritables aficionados. Ils sont heureux d'aller suivre les progrès de ces apprentis, de les encourager. Ils prennent souvent là beaucoup plus de plaisir que dans des grandes arènes devant des corridas commerciales avec grandes vedettes et "taureaux de luxe" assortis.

.......C'est pourquoi nous souhaitons laisser ici une trace de ces "petits" évènements taurins qui enracinent la culture taurine en France et nous prions nos correspondants de ne pas manquer de nous en rendre compte.

.......Une bonne nouvelle ! Au moment où nous écrivons ces lignes, 16 mars, nous savons que Vincent est sorti de la clinique et qu'il espère reprendre très vite. Nous lui souhaitons une rapide et heureuse reprise.