1 contribution / 0 nouveau(x)
NURSERIE

Nurserie Vicoise.

Vic Fezensac, Juillet, le tour de France est loin derrière, aujourd’hui c’est toro.

Le bonheur de l’aficionado, la denrée rare en ces temps de disette pandémique.

Une mise en bouche, un apéritif, mais du corsé, du rude, du sévère, du râpeux enfin sur le papier, et sur la vidéo qui a circule sur le net du débarquement des six loustics du Raso de Portillo. Rien qu’au nom on sent bien qu’il va y avoir de l’exotique, du costaud, ça remonte de loin tout ça du fond de la mémoire.

Retour en arrière, entrée des arènes, le Victorino que défie éternellement Ruiz Miguel rigole devant la file des aficionados, respectueux, et disciplinés auxquels on met au poignet un bracelet qui va leur permettre de ne passer la zone du test des deux injections qu’une fois dans le weekend. Retour à la maternité, sauf, que là, on est tous en bleu…on s’en fout s’il faut porter layette et tétine, pourvu qu’on voie du toro on est prêt à toutes les concessions.

Dis, il caille ce matin, pourvu que ne sortent pas une bande de pingouins, ça plaisante, on est heureux comme des gosses d’être assis dans une arène.

Enfin sort le premier exemplaire, du Santa Coloma, du Buendia, de la dynamite pure et simple, ça frémit dans les gradins, ça transpire déjà dans le ruedo, la course est lancée, seul le petit Cabrera s’en sortira, il a du bagage, et la fermeté de main nécessaire à ce type de prestation.

Les félicitations appuyées du maestro Chacon en font preuve, il fait déjà partie de la famille de ceux qui savent le regard assassin, et la corne de cauchemars.

Contestation majuscule fallait-il ou ne fallait-il pas donner une oreille, celle du public sans doute, même si l’épée est tombée et loin en arrière ? je ne sais pas, il n’y aurait pas eu vol…mais pour finir la magnifique et très fêtée vuelta n’est-elle pas une meilleure récompense tant elle a été vraiment et incontestablement méritée

Allez c’est parti, et bien parti, on notera les piques assassines, celle de Bonijol aux couleurs dacquoises, la pique bicolore permet de prendre la main dans le sac des saloperies faites a un toro, le picador qui la prend à l’envers…une excellente novillada malgré la fadeur et la verdeur du remplaçant du jour qui se demandait bien ce qu’il foutait là.

Une très bonne novillada de réouverture au final..

La nurserie Vicoise tient ses promesses.