4 contributions / 0 nouveau(x)
Dernière contribution
OUVERTURE 2

 

MAGESCQ

 

Ce que j'ai vu.

Question toros, tout d'abord, les Camino de Santiago sont sortis en lot inégal, deux toros “bisons“ deux petits gabarits, et deux plus dans le type, bons le second, le quatre et le cinq...

Louis Husson, nous a paru perdu et dépassé, une tauromachie très approximative avec des pertes de repères, de sitio, de timing...un temple fait de fers à repasser pris dans sa muleta....est-ce inquiétant à quelques semaines de son passage en piquée?

Gines Marin, est bien ce que j'en ai vu l'an passé, un toro passe ou fait semblant et hop il vous embarque en voyage un transatlantique toutes voiles dehors...mais voilà au moindre Iceberg, il se “Titanic“ et se perd comme sur son dernier.

Enfin Andrés Roca Rey, fidèle à l'image que j'en ai.

D'abord, le plus complet des trois, à la cape, ah ces Sud Américains, il est incroyable, on est en hiver et les rosaces fleurissent...Puis, il prend les bâtonnets, c'est le seul des trois qui banderille..alors certes parfois c'est un peu sur le voyage, mais il tente lui au moins...tous les novilleros ne le devraient-ils pas ?

Enfin, il est planté en terre, fait preuve d'Aguante, et marque son territoire de faenas qui parfois s'égarent un peu dans les brumes, mais le steamer avance, tranquille et serein...de plus il tue bien...il aurait intérêt à plus se croiser, et parfois cherche à trop en faire, il se perd un peu les papiers.

Mais dans l'ensemble, c'est lui le vainqueur de la journée avec les seules oreilles, deux et une..

Le matin, l'ACOSO avait organisé la rituelle tienta de vache de l'école taurine menée par Richard Milian...les arènes sont cernées d'un cordon de police impressionnant.

Mais l'après-midi les antis sont rassemblés devant l'unique porte d'entrée, menaces, invectives, injures, il y a là, les habituels fanatiques, et également des femmes et des enfants...on s'étonne de les voir si près de la porte, mais ils n'ont ni banderoles, ni calicots, ni quelque pancarte, rien sinon l'insulte et le visage déformé de leur haine ordinaire...donc ça n'est pas une manifestation la police les contrôlent, certains les filment, d'autres photographient...ils cherchent à nous pousser à bout...la police a mis en examen un type le matin (il cachait des fumigènes) et une jeune femme (déjà connue des services de police pour des exactions précédentes) 

Deux matrones, ont bloqué un papy a qui, en riant de leurs rire niais elles demandent si: “il est paumé pépé ???“ écoeurantes et si vulgaires...les deux milles spectateurs applaudiront longuement les organisateurs, on plaisante avec la police, on se reverra....la loi a encore et toujours été respectée.

Le restaurateur étoilé d'en face a été ennuyé, pensez, il fait du canard gras.....quand au antis arrivés la veille ils ont perturbés une soirée équine....

Vus de près, ils ont encore perdu la partie, malgré la capacité de nous approcher...

Le leurre est qu'ils pensent nous impressionner...au contraire, ils nous soudent, nous rassemblent, nous unissent....

Enfin le Gourou a encore eu porte ouverte par la radio régionale...en attendant de le revoir en Mars passer celle du tribunal...lui, on ne l'a pas vu sur place.....

CHF

magescq

Encore merci aux gens de Magescq pour leur travail et meur courage mais quand on lit que le directeur de cabinet de la préfecture, Laurent Monbrun, estime de son côté que « l'équilibre entre liberté d'expression et interdiction de troubler l'ordre public a été parfaitement respecté ... »
Cela m'inquiète ,voire me désespère
En Ponce Pilate ,le préfet se contente d'un système où les fauteurs de trouble sont gentiment gourmandés et peuvent donner libre cours à leurs petits jeux malsains et ceux qui sont dans leur droit sont parqués et subissent désagréments et contraintes.

J'ai l'impression que les forces de l'ordre se dégonflent et que tout va reposer sur l'implication des organisateurs (qui fût grande à Magescq ) et la capacité à accepter les contraintes de la part des aficionados.
Je vois mal le sytème (que le grand penseur des risques psychosociaux KARASEK aurait décrit comme déséquilibré et générateur de stress) pourra tenir longtemps et en particulier dans un environnement hyper festif (et alccolisé ) comme Vic ,Alès ou autres
A réfléchir et cela est urgent.
En tout cas ,pour moi ,il n'y a pas fête quand on m'impose des contraintes injustes (ou perçues comme injustes parce que les antis n'y sont pas soumis)

Une position intenable

Une position intenable

Le liberté de vomir des insultes est-elle une liberté respectable ?
En réalité le préfet des landes en ne faisant pas respecter son propre arrêté d'interdiction de la manifestation s'est placé dans une position intenable.

Dans les semaines qui viennent les mêmes perturbateurs à vocation terroriste vont assiéger d'autres arènes dans d’autres départements. Il faudra bien que les autorités se comportent partout de manière homogène et moins ambiguë sinon nous allons vers de graves désordres et des combats de rue. 

lettre

Voici les lettres que j'ai écrites au député des Landes, au préfet et au maire de Magescq....

 

Monsieur, le député

Monsieur, le Préfet

Monsieur, le maire

 

Monsieur,

Mon courrier fait suite à la journée taurine d'hier, organisée à Magescq, ou je me suis rendu avec mon épouse.

Je viens vous faire part à la fois de mon étonnement et de mon écoeurement face à une situation qui empire et pour laquelle il est évident qu'une stratégie de lassitude a été mise en place, par les leaders des différentes associations anti-taurines.

En préambule à mon courrier, je tiens à vous faire part du grand professionnalisme montré par les forces de gendarmerie, et de police présentes sur place, et que l'on ne peut que féliciter.

Je ne vous ferai pas l'affront de vous rappeler la légalité du spectacle taurin, ni même du fait que certains, qui le réprouve puisse s'exprimer comme le font régulièrement les différents meneurs de ces associations.

En revanche, qu'un Dimanche après-midi, je ne puisse me rendre en toute sérénité dans un lieu public (ou privé d'ailleurs) en sachant que tous les réseaux sociaux et vos autorités compétentes en soient informées), sans me faire insulter, pris à partie, menacé, et mon épouse entendre les pires horreurs que vous même ne pourriez supporter plus de quelques secondes..est scandaleux.

Je dois dire que les deux milliers de personnes présentes ont été, une fois de plus d'un calme époustouflant, quand une centaine d' individus nous hurler dans les oreilles les pires insanités, alors que nous sommes aux portes même de la billetterie des arènes.

Comment se fait-il que ces gens puissent être si près, et sans vergogne nous insulter faire barrage en nous empêchant d'approcher, et nous menacer ?

Certes, aucun panneau revendicatif, aucune association officielle n'était visible, mais des individus enragés à la porte même des arènes est, sinon dangereux, en tout état de cause inadmissible.

Je pensais naïvement qu'une distance de sécurité de quelques centaines de mètres aurait due être respectée...

Ça n'était pas le cas, ici.

Il est évident qu'au delà de la lassitude sur laquelle jouent ces associations, et ces rassemblement d'individus, lassitude des pouvoirs publics, celle du public (comment des parents peuvent-il traverser sans peur de tels groupes, alors qu'ils sont accompagnés d'enfants ?, comment ne pas se mettre en colère quand on voit comme je l'ai vu, des individus entourer une personne d'un certain âge en se moquant de lui ?, et comment supporter les insultes graves faites à l'encontre de nos compagnes ou nos femmes, insultes a caractère sexuel, violentes et choquantes).

Porter plainte me direz-vous certes, alors il nous faut filmer, photographier ces mêmes individus, ce qui s'apparente comme une certaine provocation (j'ai entendu cela sur différents sites de spectacles taurins?)

Je respecte la loi, le droit et toutes les autorités, je comprends aussi les hésitations des forces de police, qui pourraient balayer d'un coup ces quelques individus...il n'en est pas moins vrai que nous faisons en sorte que notre patience serve les forces publiques en ne répondant pas à la provocation,

Mais vous conviendrez avec moi, que le fait de ne pas avoir d'espace entre les entrées des arènes et ces gens, est un risque supplémentaire.

Je vous sais informés des menaces qui pèsent sur les différentes férias de notre belle région.

Je sais aussi que nous ne pouvons en aucun cas tout maitriser, mais il est évident que c'est la proximité qui fait la dangerosité de ces manifestations (illégales????)

Voilà, aujourd'hui, ma colère est retombée, je vis en toute tranquillité dans un département heureux, et souhaite emmener, mes enfants et petits enfants dans tout ce qui a fait que nous sommes ce que nous sommes.

Je vous demande de l'intransigeance, de la vigilance et un certain bon sens pour que dès la semaine prochaine et celles à suivre, je n'ai plus à me retrouver nez à nez avec ces personnes menaçantes, et insultantes, comme le stipulent les différentes règles et lois de notre pays, et les arrêtés visiblement bafoués que vous édictez.

Je vous prie de bien vouloir agréer, monsieur, le Député, monsieur le Préfet, et monsieur le Maire, l'assurance de mes salutations républicaines.

Christian Frizzi