1 contribution / 0 nouveau(x)
Pedraza de Luque

 

Pedraza de Luque



Depuis toujours les toreros ont de ganaderias fétiches, avec lesquelles ils triomphent à coup sur.



Depuis de longues années aussi, la France, et son aficion si particulière, révèle ou réanime des toreros soit inconnus, soit qui ne triomphent pas ou plus en Espagne.



Le marché étant plus restreint en France, les arènes présentent souvent les mêmes toros et toreros du circuit. Les Domecqs en tout genre, et y compris de trés bons Domecqs. Ainsi les Pedraza de Yeltes Domecqs de la rame Aldeanueva et rafraichis avec du Pilar, sortent partout d'une façon plutôt correcte.



Garlin qui présente les Pedraza de Yeltes en novillada depuis au moins sept années en sait quelque chose.



Dax également qui les a révélés vraiment en corrida en France avec deux lots d'exceptions notamment. Je me souviens de la discussion avec José Ignacio et les frères Uranga en ce 17 Aout 2014 présentation de la première corrida en France de Pedraza...ou ceux-ci exprimaient leurs espoirs et aussi les contraintes dues à l'étroitesse de la ganaderia...dans le nombre bien entendu.



Depuis on sait ce qu'il en advint...une chose à noter pourtant, souvent les toros approchent les 5 ans, et souvent oscillent autour des 600 kilos ce qui donne lieu à de belles joutes à la pique...mais parfois à des abus et notamment quand le toro de rafaellillo (encore lui, même si il céda sous la pression du public, mourut au centre du ruedo après la quatrième pique donnée de l'autre côté de l'arène, ne pouvant plus se relever et exécuté à la puntilla...sic)  .. d'ailleurs la première est aussi donnée de loin tant les toreros ont la trouille de leur puissance...bref..une hérésie...



Bien sur, la demande s'accroissant, et la camade étant courte, les courses complètes sont de plus en plus rares, et on va vers quelques déceptions, même si il y a toujours au moins un ou deux bons exemplaires par course (volontairement? Vous croyez?)



Sans être offensant, les matadors mis en face des Pedraza sont ceux du circuit secondaire (corridas dites dures) et généralement les mêmes à l'époque..dont les noms se terminent pour la plupart en O....inutile de dire que les deux grandes courses de 2014 et 2015 à Dax manquèrent de toreria s'apparentant plus à la guerre qu'à la "chiffonnade"



I aura fallu un très bon Luque en 2018 à Dax, puis à Bayonne, puis à Vic ou il fut excellent à la cape et dans sa faena exigeante, notamment sur son second, pour en faire un champion de la maison Pedraza et devenir ce que mes amis Espagnols appellent un torero de Francia..(entendez par là que ces toreros soutenus et appréciés, comme le Fundi, Espla ou encore plus récemment Fandino, ou Emilio de Justo....naissent ou renaissent de ce côté des Pyrénées.



Daniel Luque, très apprécié en France, triomphe dans le sud Est et Dans le Sud Ouest, soutenu très activement (et avec raison par Zocato qui ne tarit pas d'éloge à son sujet, ni sur celui des Pedraza et donc entraine tout un public à sa suite), et tout de même inventeur d'une nouvelle passe "La luquesina"  et probablement l'un des tous meilleurs capeador de son temps, et capable de troisième tiers extrêmement suaves.. bref...

 
Tout cela bouillonnant dans la grande marmite taurine, voilà que l'annonce faite par Dax ne manquera pas de sel...Puisque Daniel Luque est annoncé en Un contre six face aux Pedraza....le 14 Aout à Dax...un évènement certain....je m'en pourlèche les babines d'avance..et si les toros le veulent....

CHF