14 novembre 2004
88ème congrès de la FSTF - Communiqué

Volontairement organisé hors de nos régions de tradition taurine, le 88ème Congrès de la Fédération des Sociétés Taurines de France s’est tenu les 12 et 13 novembre à Cherbourg (Manche). Il a confirmé, s’il en était besoin, que la culture tauromachique en France est une ample réalité. Organisé de main de maître par la Peña Taurine Luisito de Cherbourg, ce congrès a été honoré par la présence du Maestro LUISITO et celle de l’éleveur Victorino MARTIN GARCIA.

Au cours de leurs travaux, les représentants des aficionados ont notamment dressé un bilan de la temporada 2004 en France : Celui-ci a permis de constater que les spectacles triomphalistes ont marqué le pas par rapport à un bon nombre de corridas sérieuses et de bonne qualité. Les corridas concours de Arles et surtout Vic-Fezensac ont atteint des sommets. Cette année encore des petites arènes ont souvent rivalisé et même devancé les plus grandes. Coté négatif : de trop nombreuses « vueltas » (17) ou « grâces » (5) données à des toros qui ne le méritaient pas (ce qui ne va pas inciter certains éleveurs à relever le niveau …) Enfin, honte aux organisateurs qui présentent des toros indignes notamment pour signer des contrats avec les plus grandes vedettes.

L’assemblée Générale a décidé : de revendiquer l’existence de notre important patrimoine culturel taurin et de ses activités qui, aujourd’hui plus qu’hier, sont suivies par une multitude de spectateurs et sont indissociables de la vie économique de nos régions du Sud ; de poursuivre les actions visant à renforcer la légalité de la tauromachie et de ses composantes.; de ne pas laisser sans suite, les actions illégales de ceux qui ne respectent pas la légitimité de notre culture et le droit de vivre notre passion ; d’encourager les organisateurs qui maintiennent le Lundi de Pentecôte dans leur programme 2005 d’attribuer : * le prix « El Tio Pepe » à Alain BONIJOL, pour sa contribution à l’amélioration du déroulement du 1 er tiers et pour les prestations de qualité de ses chevaux en 2004, notamment à Arles, Vic-Fezensac et Céret ; * une mention est attribuée à l’organisation « GRAINE DE TORERO» pour son énorme travail auprès des jeunes. * le vote de la F.S.T.F. pour le prix Claude Popelin (meilleur lidiador de la temporada française) va, pour la 2 ème année consécutive, au maestro José-Pedro Prados « El FUNDI » * le Prix au plus mauvais geste taurin de la temporada à Robert MARGE pour ses organisations de « spectacles » douteux, irrespectueux envers le public et surtout par la mauvaise image qu’ils donnent de la corrida (Fenouillet, Béziers et l’indulto de son propre novillo à Saint Gilles).

Sur l’initiative du club Taurin « El Campo », le 89 ème Congrès fédéral aura lieu à VAUVERT (Gard), les 29 et 30 octobre 2005.