5 février 2005
Assemblée Générale de l’U.V.T.F. Questions et Propositions présentées par notre Fédération

 

1 – Protéger notre monde taurin ¤

 

- Les maires de nos villes et villages taurins persisteront-ils à laisser notre patrimoine culturel taurin sans statuts spécifiques officiels (pour la corrida et ses composants) ? Pendant que petit à petit les institutions françaises ou européennes décident, dans l’ignorance, sans consultation de notre fonctionnement légal, fiscal, sanitaire…, où en sont « les statuts du toro de combat » ? (Taureau destiné à des évènements culturels et sportifs !…), sans oublier ceux qui, au mépris d’une véritable démocratie voudraient annihiler notre culture…

- L’U.V.T.F. ne pense t’elle pas qu’il faudrait maintenant revendiquer publiquement l’existence de notre patrimoine (indissociable de la vie culturelle et économique de nos villes et villages taurins)? Proposition : Que les villes adhérentes se déclarent publiquement et solennellement « Villes Taurine », comme l’a fait Séville… Organiser une campagne de publicité, exemple: « Ici on ne recule devant aucune tradition » (Pub de la région Languedoc-Roussillon) - Pour l’avenir de la corrida, ne serait-il pas opportun d’intégrer dans le règlement un texte obligeant les organisateurs à faciliter l’entrée des jeunes (certains le font déjà), une réduction aux étudiants, l’entrée gratuite aux moins de 14 ans ? … Avant que, comme en Espagne, d’autres proposent une loi inverse… 2 – Tercio des piques en péril et par-là même, la corrida en péril … :

- L’U.V.T.F. est-elle enfin prête à imposer partout le respect de son règlement, c’est à dire ne plus accepter la monopique assassine ou le simulacre avec de pauvres bovins invalides ? Pendant que d’autres (comme la F.S.T.F.) trouvent cela ignoble… 3 - Résultat des analyses de cornes : - N'est-il pas urgent dce communiquer précisément le résultat des analyses afin de les rendre plus efficaces vis à vis des ganaderos ? Et de nous rendre moins attaquables...