9 novembre 2004
Les "anti" et l'Académie briment les écoliers de Saint-Sever...

L'inspectrice d'Académie des Landes, influencée par quelques dizaines de mails que lui ont adressés des anti-taurins, supprime, cette année, la sortie pédagogique qui permet traditionnellement aux enfants de Saint-Sever de participer à la semaine taurino-culturelle qui se déroule depuis de nombreuse années autour du 11 novembre. Les nouveaux champions de l'ordre moral et du terrorisme intellectuel se disent choqués de voir des enfants mêlés à un spectacle sanglant, barbare, cruel, etc. Les enfants devaient, tout simplement, présenter, dans le cadre d'une exposition au cloître des Jacobins, des petits taureaux en fibre de verre qu'ils avaient soigneusement décorés ! La capitualtion des responsables locaux de l'Education Nationale semble, pour le moins, hâtive ! Ci-dessous, en réaction, le texte de la lettre adressée, au nom de notre Fédération, par notre Président à Mme l'Inspectrice de l'Académie des Landes et à Mr l'Inspecteur de l'Education Nationale de Mont-de-Marsan : Madame l'inspectrice, Monsieur l'inspecteur,

Vous ne devriez pas être sans savoir que l'ensemble démographique de la région Sud-Ouest, comme une grande partie des régions du Sud, possède une culture tauromachique omniprésente et active. En interdisant aux écoliers de Saint-Sever de participer cette année à la traditionnelle semaine Taurino-culturelle, vous avez certainement mal mesuré la portée de votre décision. Ces enfants et leurs parents se sont associés avec enthousiasme à cette activité culturelle depuis une vingtaine d'années. Le Sud-Ouest et particulièrement Saint-Sever baignent dans le monde du taureau depuis des siècles (exemple : l'encierro de toros, au programme 2004, existait en 1457 !). Cette semaine Taurino-culturelle est supportée, aidée par la population, toutes générations confondues, par les commerçants, la Ville, le Conseil général d'Aquitaine, le Conseil général des Landes ainsi que par de nombreuses associations, enfin elle est citée en exemple pour la qualité de son programme.

Aujourd'hui, comme les enfants de Saint-Sever, nous sommes consternés par cette décision. Dans notre cher pays notre patrimoine culturel est occulté par ... l'Éducation Nationale !

En vous souhaitant bonne réception, sachez que le monde taurin français est bien vivant et que notre patrimoine culturel taurin est indélébile.

Pour la F.S.T.F. Le Président, Roger Merlin